culture&savoir

La vie est agréable. La mort est paisible. C’est la transition qui est désagréable.


D‘après mon expérience en temps que trans féminine, beaucoup de de personne mon vu Différent et je suis mon chemin pour y croire que la vie n’es pas ci facile et je ne dis souvent que je dois allez de l’avant de voir les choses ci différente je c’est que des fois j’ai l’impression d’être différente des certains personnes,c’est moi qui es différente ce que je dis ce que les certains personnes croyant que je suis hors commun, C’est drôle la vie. Quand on est gosse, le temps n’en finit pas de se trainer, et puis du jour au lendemain on a comme ça 50 ans. Et l’enfance tout ce qui l’en reste ça tient dans une petite boite; Une petite boite rouillée. Vous savez quelquefois on en arrive à un point où pour pouvoir tenir le coup on est obligé d’effacer l’ardoise, parce qu’on se sent comme dans une boite, pris au piège en quelque sorte et on a beau tout essayer pour s’en sortir, le travail sur soi, la psychothérapie, les médicaments, ontransition se sent sombré inexorablement et la seule façon de sortir vraiment de la boite, c’est tout simplement de vous en débarrasser. Après tout, c’est vous qui vous l’êtes fabriqué et si les gens qui vous entourent vous découragent, à quoi servent il ? Votre femme qui prétend qu’elle vous aime, ou votre mari, votre fils qui ne peut plus vous supporter, délivrez les de leurs malheurs, faire table rase n’est pas une folie. La folie c’est d’accepter d’être malheureux et de continuer à vivre comme un somnambule, jour après jour, nuit après nuit, la folie c’est de faire semblant d’être Parfois, la vie exige un changement. Une transition. Comme les saisons. On a eu un printemps merveilleux, mais l’été est fini et nous avons manqué l’automne. Tout d’un coup, il fait froid, si froid que tout se met à geler. Notre amour s’est endormi, et la neige l’a pris par surprise. Et si tu t’endors dans la neige, tu ne sens pas la mort venir heureux, comme si l’état actuel des choses devaient nécessairement se perpétuer jusqu’à la fin de cette chienne de vie. La plupart des femmes passent sans transition de l’hypocrisie au cynisme. Combien peu s’arrêtent à la sincérité. On tente de se distraire, on fait la fête, on cherche l’amour, on croit le trouver, puis on retombe. De haut. On tente de jouer avec la vie pour se faire croire qu’on la maîtrise. On roule trop vite, on frôle l’accident, on prend trop de coke, on frôle l’overdose. Ça fait peur aux parents, des gènes de banquiers, de PDG, d’hommes d’affaires, qui dégénèrent à ce point là, c’est quand même incroyable. Il y en a qui essaient de faire quelque chose, d’autres qui déclarent forfait. Il y en a qui ne sont jamais là, qui ne disent jamais rien, mais qui signent le chèque à la fin du moi. Et on les déteste, parce qu’ils donnent tant et si peu. Tant pour qu’on puisse se foutre en l’air, et si peu de ce qui compte vraiment. Et on finit par ne plus savoir ce qui compte, justement. Les limites s’estompent. On est comme un électron libre. On a une carte de crédit à la place du cerveau, un aspirateur à la place du nez, et rien à la place du cœur, on va en boîte plus qu’on ne va en cours, on a plus de maisons qu’on a de vrais amis, et deux cents numéros dans notre répertoire qu’on n’appelle jamais. On est la jeunesse dorée. Et on n’a pas le droit de s’en plaindre, parce qu’il paraît qu’on a tout pour être heureux. Et on crève, dans nos appartements trop grands, des moulures à la place du ciel, repus, bourrés de coke et d’antidépresseurs, et le sourire aux lèvres. Le marché unique est nécessaire pour réduire la fracture numérique, objectif prioritaire de l’Union européenne. Cependant, cette transition vers un nouveau cadre de régulation et de fourniture de communications électroniques doit se faire dans le respect des citoyens et des consommateurs en apportant la transparence et la sécurité nécessaires à une bonne utilisation des télécommunications. La positive attitude est une bonne transition pour atténuer les maux de notre société moderne.

 

article mode magazine

cher lecteur chère lectrice, je vous ouvre sur le monde, à l’affût des dernières tendances mode, beauté et culture. vivre trans féminine c’est tout un esprit, une vision moderne et universelle de la féminité. Chaque semaine, le D-Magazine vous captive, vous inspire, vous fait rêver et vous fait partager ses passions dans un magazine qui vous ressemble, je compte sur votre soutien Alors à très bientôt dans mes pages !

€1,00

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.