culture&savoir

Ce qui était à moi, il me la pris. Il a pris des petits morceaux de moi. Petit morceaux au fil du temps; Lorsque l’amour c’est comme la guerre, facile à démarrer, difficile à finir; et impossible à oublier.


th - 2020-01-01T014851.871Je ne peux pas. Je ne peux pas sortir. Je suis restée éveillée pendant 4 jours. Je me souviens, chaque minutes de ces 4 jours. Le feu s’était éteint. Il faisait vraiment, vraiment sombre. Il y avait tellement d’étoiles. Il me faudra plus qu’un mauvais rêve pour me forcer à fuir. T’aimer est une souffrance. J’ai la souffrance de t’aimer. Je suis peu épris de ce qu’on appelle candeur virginale, innocence du bel âge, pureté de cœur, et autres charmantes choses qui sont du plus bel effet en vers; j’appelle tout bonnement cela niaiserie, ignorance, imbécillité ou hypocrisie. La vie ne peut être comprise que vers l’arrière; mais elle doit être vécue vers l’avant. Il vaut mieux avoir aimé et perdu que de n’avoir jamais aimé du tout La rupture ne signifie pas que l’amour est parti. Elle signifie qu’il faut se battre pour sauver l’amour qui reste. Ne jamais laisser une ancienne flamme vous brûler deux fois. Mieux vaut avoir aimé et perdu, que de n’avoir jamais aimé du tout. Avoir le cœur brisé est un bon signe. Cela signifie que nous avons tenté quelque chose. Je me souviens que nous marchions, apercevant le bonheur à l’horizon, j’en déduis donc, qu’à un moment, nous nous sommes trompés de direction. Que faites-vous quand lorsque la seule personne qui peut vous faire arrêter de pleurer est celle qui vous fait pleurer ? L’amour est une rose, chaque pétale une illusion, chaque épine une réalité. L’amour est la cause d’un cœur brisé dont il sera impossible de recoller les morceaux. Essayer d’oublier quelqu’un que vous aimez, c’est comme essayer de se rappeler quelqu’un que vous n’avez jamais rencontré. Je suis fier de mon cœur . Il a été torturé, poignardé, brûlé et brisé…. mais il fonctionne ! Dans la guerre d’amour, le vainqueur est celui qui fuit. Amour passe, douleur demeure L’amitié se finit parfois en amour, mais rarement l’amour en amitié; L’amour est aussi délicat qu’une flamme. Un fois qu’elle s’est éteinte, elle ne se rallume jamais. L’amour naît d’un regard, grandis dans un baiser et meurt dans une larme. Une rupture c’est comme un objet cassé. Il vaut mieux le laisser ainsi plutôt que de tenter de le réparer et de risque de se blesser avec. L’amour est comme la guerre … Facile à démarrer … Difficile à la fin. Il suffit d’une minute pour avoir le coup de foudre, une journée pour aimer quelqu’un mais toute une vie pour l’oublier. Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie. Je commence à apprendre à vivre sans toi mais je ne sais comment vivre sans nos souvenirs. Si je t’avais écrit une chanson tu l’aurais écoutée. Si je t’avais préparé un dîner tu l’aurais mangé. Et si je te dis que tu m’as brisé le cœur, recolleras-tu les morceaux ? Parfois je voudrais être encore un petit enfant, les genoux écorchés sont plus faciles à guérir que les cœurs brisés. L’amour c’est comme la guerre, facile à démarrer, difficile à finir… et impossible à oublier . Toute une histoire d’amour se retrouve dans les yeux. Au début c’est l’amour au premier regard, puis des étoiles dans les yeux apparaissent…et ça se finit toujours par des larmes. L’amour le plus chaud a la fin la plus froide.th - 2020-01-01T014838.383 Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. Nous devrions tout simplement aimer mais ne jamais tomber amoureux. Parce que ce qui tombe se brise. Lorsque l’on parle d’amour perdu, on sait bien que le temps efface les blessures, mais on sait aussi que les cicatrices restent. Pourquoi ne reconnaissons nous pas toujours l’amour qui commence, mais reconnaissons nous toujours le moment où il se termine ? L’amour peut être comparer au paradis, mais il peut aussi faire mal comme l’enfer. Lorsque l’amour est perdu, il ne faut surtout pas courber la tête. Il faut la lever haute et poser un regard vers le ciel, lieu où a été envoyé notre cœur pour guérir. Dans le calcul de l’amour, un plus un égale tout et deux moins un égale rien. L’amour ne meurt jamais de mort naturelle. Il meurt parce que nous ne savons pas comment revenir au fondement de cet amour. Il meurt de la cécité, des erreurs et des trahisons. Il meurt de maladie et de blessures. Il meurt d’ennui et de flétrissement. Essayer d’oublier quelqu’un que vous aimez c’est comme essayer de se rappeler de quelqu’un que vous n’avez jamais rencontré. Il y a quelque chose de beau dans toutes les cicatrices de la nature. Une cicatrice signifie le mal que le mal n’est plus là, que la plaie est refermée et guérie. Tu veux entrer dans ma vie ? La porte est ouverte.
Tu veux sortir de ma vie ? La porte est ouverte. Mais je te prie d’une seule chose, ne reste pas devant la porte pour bloquer le passage. Ca te dis que l’on change les rôles ? Tu deviens fou de moi , et moi j’men fou de toi. On rencontre des personnes magnifiques, puis on se quitte sur des mots pathétiques. Il ne faut jamais se retourner sur un passé qui n’a plus d’avenir. Tu pourrais me briser le cœur en petits morceaux que j’aimerais encore les ramasser et les remettre dans tes mains. L’un des sentiments les plus accablants est de ne pas savoir s’il faut attendre ou abandonner. Pour ceux qui ont perdu l’amour, le spectacle des amants est une torture qu’ils nient en crachant dessus ou en s’en moquant. Parfois on croît connaître ceux que l’on a aimés et on se trompe complètement parce que l’amour n’est pas une science, on n’apprend tout de l’autre qu’une fois qu’on l’a perdu. N’oublie pas ceci : c’est que souvent l’amour meurt parce qu’on ne fait pas, pour le conserver, tout ce qu’on avait fait pour l’inspirer. Même quand on l’a perdu, l’amour qu’on a connu vous laisse un goût de miel. L’amour, c’est éternel. L’amour intense perdu, une blessure qui ne se refermera jamais comme le couché de soleil qui disparaît pour vous mettre dans les ténèbres, mais au petit matin le soleil brille, la vie scintille à nouveau et vous emmène dans la fraîcheur d’un autre amour. On s’habitue à tous, que ce soit à une chose qui disparaît, une amitié brisée, un amour perdu, une absence, le temps joue contre l’oubli et l’oubli nous fait perdre le fil de notre attachement, il reste la pensée et celle-ci heureusement, l’oubli ne peut rien y th - 2020-01-01T014812.064faire… L’amour finit toujours par se transformer en cicatrice, plus ou moins vaste, plus ou moins silencieuse. La question n’est pas de savoir si l’amour est supportable ou non. La question est de savoir si l’on se protège ou si l’on s’expose. Si l’on vit à l’abri ou à découvert. Si l’on est prêt à porter sur soi la trace de nos histoires, à même la peau. Personne ne nous a dit non plus que le plus dur, ce n’était pas les ruptures, mais la déliquescence. Le délitement des relations, des êtres, des goûts, des corps, de l’envie. Jusqu’à une sorte de marécage où il est impossible de savoir ce que l’on aime. Et ce que l’on déteste.. Il y a toujours une vie après l’échec, la mort seule est définitive. Dans la vie, il y a une catégorie de gens qui sont persuadés que pour être heureux, seule leur espèce doit demeurer et régner sur terre. Or que la réalité est tout autre, même en restant seuls au monde, ils ne seront jamais heureux. Ils passeront quotidiennement leur temps à s’auto-démembrer entre soi. La vie est comme une danse. On entre en scène, on apprend les pas, on se laisse porter, on compte les temps, et on tire sa révérence. La vie est une pente glissante pour tous ; plaignons ceux qui tombent, et ne condamnons point, sans pitié, ceux que la vanité et la crainte seules, peut-être, nous ont empêchés d’imiter ou de dépasser dans le mal. Cherchons plutôt le côté excusable des personnes et des choses, car l’indulgence, comme l’admiration, est saine à l’âme. simple et facile le long duquel nous voyageons librement et sans encombre, mais un labyrinthe de passages dans lesquels nous devons chercher notre chemin, perdu et confus, empruntant de temps en temps une allée aveugle. Mais toujours, si nous avons la foi, une porte s’ouvrira pour nous, pas peut-être une porte à laquelle nous-mêmes aurions jamais pensé, mais une porte qui s’avérera finalement bonne pour nous.

article mode magazine

cher lecteur chère lectrice, je vous ouvre sur le monde, à l’affût des dernières tendances mode, beauté et culture. vivre trans féminine c’est tout un esprit, une vision moderne et universelle de la féminité. Chaque semaine, le D-Magazine vous captive, vous inspire, vous fait rêver et vous fait partager ses passions dans un magazine qui vous ressemble, je compte sur votre soutien Alors à très bientôt dans mes pages !

€1,00

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.