AMOUR-SEXUALITÉ-VIE ET PRATIQUE

Les femmes se partagent en femmes trompées et en femmes trompeuses.


Les hommes divisent instinctivement les femmes en deux catégories : les femmes comme il faut et les femmes comme il en faut… Si toutes les femmes étaient fidèles, avec qui les hommes tromperaient-ils leurs femmes ?

Il serait sage de ne pas aimer les femmes que l’on possède et de ne pas posséder les femmes que l’on aime. Les femmes, c’est le quotidien mis au premier plan : d’où la peur qu’il faut avoir des femmes.

Pourquoi les femmes ont besoin de tant d’argent ? En général, elles ne boivent pas, ne jouent pas et… n’ont pas de femmes.

Les hommes et les femmes sont au moins d’accord sur un point : ils n’ont aucune confiance dans les femmes. Les femmes ! Ah ! Les femmes ! Elles sont comme l’argent : on aimerait pouvoir les jeter par la fenêtre.

C’est la compagnie des autres femmes qui pousse beaucoup de femmes à se marier. Ce que les séducteurs apprennent sur le tard, c’est qu’ils ont toujours été séduits, c’est que toutes les femmes qu’ils ont eues, c’était des femmes qui voulaient les avoir.

Les femmes qui pensent que leur vie est finie parce qu’elles ont quarante ans sont des femmes qui n’ont jamais commencé à vivre. Les femmes nulles suivent la mode, les prétentieuses l’exagèrent, mais les femmes de goût pactisent agréablement avec elle.

Certaines femmes font le malheur de dizaines d’hommes. D’autres s’acharnent sur un seul : ce sont les femmes fidèles. Faire l’amour, en soi, ne libère pas les femmes. La question, c’est de savoir de quelle sexualité les femmes doivent se libérer pour la vivre bien.

L’origine des maux profonds dont souffre l’humanité vient de la guerre sourde que se font les femmes maigres et les femmes grasses. Si les maris permettaient un ou deux amants à leurs femmes pour qu’elles puissent comparer, il y auraient beaucoup plus de femmes fidèles.

Les hommes divisent instinctivement les femmes en deux catégories : les femmes comme il faut et les femmes comme il en faut… Seuls les hommes que les femmes n’intéressent pas s’intéressent à leur toilette ; ceux qui aiment les femmes ne remarquent jamais ce qu’elles portent.

Souvent les honnêtes femmes parlent des fautes des autres femmes comme de fautes qu’on leur aurait volées. En regardant les gens marcher dans la rue, on apprend à distinguer les hommes des femmes : les têtes qui se tournent vers toutes les vitrines des magasins sont celles des femmes. Il existe d’autres moyens de vérification.

Tout homme qui a des rapports sexuels avec deux femmes à la foi risque la syphilis même si les deux femmes lui sont fidèles, car toute attitude libertine incite spontanément cette maladie.

Le travail des femmes, dont personne ne conteste la légitimité ni la légalité n’en est pas moins facteur de chômage et de dénatalité. Plutôt que d’envoyer les femmes au travail, mieux vaut les envoyer au lit.

Les femmes ne recherchent pas le bel homme. Les femmes recherchent l’homme qui a eu de belles femmes. Fort peu de femmes aiment leurs maris ; il n’y a point de maris qui, malgré leurs distractions, ne soient attachés à leurs femmes.

L’espoir est que les hommes puissent comprendre ce qu’est être une femme, que les femmes puissent comprendre que les hommes ne sont ni à combattre ni à soumettre. Que les hommes et les femmes puissent rester des amants.

Les hommes ne disent que des bêtises quand ils parlent des femmes. Par contre les femmes ne disent pas toujours des sottises quand elles parlent des hommes.

La majorité des femmes mariées se plaignent de leur mari. La majorité des femmes non mariées se plaignent de ne pas avoir de mari. Donc le problème c’est pas le mari c’est la femme. Si les hommes n’entendent rien au coeur des femmes, les femmes n’entendent rien à l’honneur des hommes.

Si le plus grand plaisir des hommes est de se payer les corps des femmes, le plus grand plaisir des femmes est de se payer la tête des hommes. C’est une grave erreur de croire que plus on est beau, plus on plaît aux femmes. Combien en ai-je vu de femmes qui trompaient des hommes beaux avec des hommes laids !… Pour avoir des femmes, ah ! c’est bien moins compliqué qu’on ne pense… Pour plaire aux femmes, il faut tout simplement s’en occuper.

Dans notre société de consommation et d’épargne, un homme qui a de l’argent est un homme considéré. Un homme qui n’en a pas est également un homme considéré, mais lui, comme un pauvre type. L’oeil. En lui, il y a l’âme, il y a l’homme qui pense, l’homme qui aime, l’homme qui rit, l’homme qui souffre !

Il y a trois grands groupes de conflits sur lesquels reposent la plupart des films : l’homme contre l’homme, l’homme contre lui-même, et l’homme contre la nature. Un homme amoureux, qui plaint l’homme raisonnable, me paraît ressembler à un homme qui lit des contes de fées, et qui raille ceux qui lisent l’histoire.

Une femme ne quitte en général un homme que pour un autre homme – tandis qu’un homme peut très bien quitter une femme à cause d’elle. La vision trop subtile use les yeux de l’homme. L’ouïe trop fine use les oreilles de l’homme. L’ambition démesurée use l’esprit de l’homme.

La question est celle-ci : d’où vient l’homme ? Où va l’homme ? Je la résous triomphalement en disant : l’homme va et vient dans la nuit. Vous savez ce que c’est un homme ? Non mais vous savez ce que c’est un homme ? Moi je vais vous dire ce que c’est un homme. Un homme j’en vois un tous les matins dans ma glace, et vous savez pourquoi ? Car moi je me beurre pas la raie moi, on me baise pas, on ne baise pas Diana Abdou !

Ne jamais trouver toutes les qualités que l’on cherche réunies en un seul membre du sexe opposé ! D’un côté, l’abîme béant du compromis. De l’autre, l’existence survoltée et répréhensible de l’homme infidèle.

Le pire danger pour le soumis est l’homme libre de l’idéologie, ou qui s’en est libéré. Cet homme renvoie au soumis l’image de son infériorité que constitue la perte de son individualité et la limitation de son champ de raisonnement. C’est pour cette raison que tout doit être mis en oeuvre pour que l’infidèle, le mécréant, l’apostat disparaisse.

Quand on se méfie, on se trompe ; quand on ne se méfie pas, on est trompé. L’attachement à une même pensée fatigue et ruine l’esprit de l’homme. C’est pourquoi, pour la solidité du plaisir de l’amour, il faut quelquefois ne pas savoir que l’on aime ; et ce n’est pas commettre une infidélité, car l’on n’en aime pas d’autre ; c’est reprendre des forces pour mieux aimer. Cela se fait sans que l’on y pense ; l’esprit s’y porte de soi-même ; la nature le veut, elle le commande. Il faut pourtant avouer que c’est une misérable suite de la nature humaine, et que l’on serait plus heureux si l’on n’était point obligé de changer de pensée ; mais il n’y a point de remède.

Il y a des femmes dont l’infidélité est le seul lien qui les attache encore à leur mari. L’homme possède trois organes qui lui causent bien des ennuis. L’un par sa médisance: la langue, l’autre par son autonomie: le coeur et le dernier par son infidélité: le sexe. Un mari infidèle ce n’est pas sa femme qu’il trompe mais lui-même. Le charme et la beauté différent d’une femme à l’autre, d’où l’infidélité des hommes.

L’infidélité chez la femme est le résultat d’une déception, voire d’une vengeance. Ou bien ils sont beaux, virils et infidèles… et on pleure ! Ou bien ils sont vains, fats, impuissants… et on pleure ! Ou bien encore ils sont crétins, collants, débiles… et on les fait pleurer ! Et on pleure de rester seule à pleurer. Offrir des fleurs aux femmes est une hérésie. Les fleurs sont des sexes obscènes, elles symbolisent l’éphémère et l’infidélité, elles s’écartèlent sur le bord des chemins, s’offrent à tous les vents, à la trompe des insectes, aux nuages de graines, aux dents des bêtes ; on les foule, on les cueille, on y plonge le nez. A la femme qu’on aime il faudrait offrir des pierres, des fossiles, du gneiss, enfin une de ces choses qui durent éternellement et survivent à la flétrissure.

J’ai toujours vigoureusement défendu le droit de chaque homme à sa propre opinion, aussi différente qu’elle puisse être de la mienne. Celui qui refuse à un autre ce droit se rend lui-même esclave de son opinion présente, car il se prive du droit d’en changer… L’infidélité ne consiste pas à croire ou à ne pas croire, mais à affirmer croire ce que l’on ne croit pas. Il est impossible d’évaluer les dégâts moraux que le mensonge à soi-même provoque dans une société.

A LIRE AUSSI

  • A Coeur Ouvert, Déposer les armes, lâcher prise
    Le secret réside dans la capacité à abandonner nos résistances qui nous empêchent d’avancer et de lâcher prise. Pour y parvenir.
  • Un cœur doit se battre pour l’amour et non pour la haine.
    Mais voilà la vérité: le véritable amour est chaotique, émaillé de frustrations et de déceptions, de disputes et de compromis, d’énervements et d’incompréhensions. Aucun couple ne sort de chaque conflit en tombant rigoureusement d’accord sur tout.
  • Minimalisme : un mode de vie qui élimine les excès
    Minimalisme : la définition simple. Le minimalisme est un mode de vie à part entière dont l’objectif est de se concentrer sur ce qui nous est vraiment utile pour vivre bien et mieux. Adopter ce style de vie, c’est donc éliminer les excès, les choses superflues pour ne garder que l’indispensable. En suivant les grands principes du minimalisme, ceci permet également de réaliser des économies non négligeables.
  • Je t’aime, je t’aime aussi donc je te trompe: l’adultère n’est pas toujours le signe d’un couple qui ne fonctionne plus
    Mais ils sont confrontés au défi inverse, qui est de ne pas se retrouver immédiatement dans une zone de peur lorsqu’ils doivent se rapprocher de l’autre, lorsqu’ils doivent construire quelque chose avec quelqu’un. C’est le prix à payer pour la culture extrêmement individualiste dans laquelle ils vivent.
  • La personnalité d’une femme indépendante
    Les femmes fortes n’ont jamais su à quoi cela ressemble d’avoir besoin de quelqu’un, car elles ont dû se débrouiller seules à un âge précoce. Toute femme forte que vous rencontrez a eu des sales décisions à prendre dans sa vie, mais elle a su les dépasser comme une championne qu’elle est essentiellement, ne permettant pas à un faux pas ou la malchance de la contrôler. »
  • LA FRANCHISE… NE PAS SE RABAISSER, ÊTRE FRANC OU SE TAIRE ?
    Egalement, on va chercher à éviter le contact avec les autres qui deviennent des menaces. Quand on se sent mal, que la confiance en soi nous fait défaut à cet instant, on est plus vulnérable et plus à même de se retrouver dans une situation dans laquelle on va se faire rabaisser et humilier. On a l’esprit confus, on ne sait plus où sont nos limites, on ne sait plus comment faire pour se protéger, la porte est grande ouverte pour que les autres s’engouffrent et s’ils sont mal intentionnés ou maladroits à cet instant, ils peuvent en arriver à nous rabaisser, nous humilier, nous blesser profondément.
  • Le Defi De L’Homme, Eternel Et Toujours Frustré
    L’homme qui n’a jamais eu de « mauvaises » pensées envers autrui, ou prononcé avec maladresse des paroles empreintes de méchanceté, ou même agit méchamment par pure « bêtise » ou ignorance?
  • Les espaces publics de Londres plus sûres pour les femmes
    C’est pour changer cette forme d’omerta que des initiatives ont été mises en place dans le pays, non pas pour stigmatiser les hommes, mais bel et bien pour encourager la prise de parole des femmes sur le sujet. Si une grande majorité des femmes peuvent à leur tour dire #MeToo, car elles ont déjà été harcelées ou simplement rabaissées à cause de leur genre, c’est le moment de dénoncer le sexisme et d’apporter sa pierre à l’édifice de l’égalité homme/femme.
  • L’amitié d’un perfide, on la voit d’une lieue : sirène par la tête, et dragon par la queue.
    Merci de m’avoir appris que je mérite bien plus que quelqu’un qui peut détruire une femme et appeler cela de l’amour; qui peut non seulement justifier ses actes en blâmant la victime, mais aussi en faisant croire à une femme qu’elle méritait réellement ce qu’elle a subi.
  • Amour & Sexo pour pimenter sa vie sexuelle en été.
    Vous pensez que les préliminaires sont une affaire de femmes et que les hommes n’attendent qu’une chose… la pénétration ? Détrompez vous..
  • ENQUÊTER SUR LES EXHIBITIONNISTES ET LA PROSTITUTION DE RUE… DE QUELQUES ENJEUX QUI ENGAGENT UNE PRISE DE POSITION PAR LA JUSTICE.
    Les raisons poussant à l’exhibitionnisme sont nombreuses et variées incluant troubles mentaux, provocation, excitation, jeu / pari ou autres raisons spécifiques.. Dans certains pays, l’exhibitionnisme est illégal sur la voie publique, pour cause d’outrage public à la pudeur.Il n’est en fait légal que dans des lieux particuliers comme les bars à striptease et certains lieux dans lesquels …
  • Que des ennuis, les promesses qu’on ne peut pas tenir, je obéis ou pas à aucun homme.
    Nous promettons avec nos espérances, et nous tenons avec nos déboires. Lorsqu’une porte du bonheur se ferme, une autre s’ouvre ; mais parfois on observe si longtemps celle qui est fermée qu’on ne voit pas celle qui vient de s’ouvrir à nous.
  • Chaque personne qu’on s’autorise à aimer est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre. Les gens disent qu’en restant optimiste, on est plus heureux et en meilleur santé.
    Quand tu aimes quelqu’un, tu le prends en entier, avec toutes ses attaches, toutes ses obligations. Tu prends son histoire, son passé et son présent. Tu prends tout, ou rien du tout.
  • Quels sont les secrets, d’un amour qui durera
    Au bord de la rupture, c’est un peu tard car il n’est plus guère possible de penser froidement quand les émotions sont intenses et emportent tout. Un petit peu avant en revanche, ce qui peut souvent arranger beaucoup de choses c’est de faire appel à un tiers qui fasse un peu le médiateur. Pas forcément un professionnel. Car le problème vient de l’affrontement de deux discours autistes, qui ne s’écoutent plus du tout…
  • Une situation délicate une blessure si profonde
    Pour parler de rupture amicale, il faut d’abord parler d’amitié. Pour beaucoup d’entre nous, l’amitié est synonyme de pérennité. Nos amis nous accompagnent tout au long des étapes importantes de notre vie, lors de nos anniversaires marquants, de nos enterrements de vie de garçon ou de jeune fille, des naissances, des maladies… Leur présence a une grande importance pour nous.
  • La pudeur sexuelle est un progrès sur l’exhibitionnisme des singes. Le monde part définitivement en vrille
    N ous savons combien il est important pour les bébés de recevoir des soins qui alimentent leur sensualité, dans le respect de leur personne. Très vite, on repère les bébés sensibles à ces contacts, ceux qui s’y refusent, ceux qui initient les câlins, ceux qui s’en détournent aussi. C’est de manière privilégiée, au moment des soins de nourrissage ou de change, que se vivent ces échanges qui doivent dans une juste distance et sans les brusquer, permettre aux bébés de se relâcher, de se lover, ou de se laisser déshabiller en confiance.
  • L’homme et la femme le cœur que s’éclairent les mobiles et les actes des créatures humaines des divorces ? Un Scandale en Bohême.
    Je fais le distinguo entre l’adultère et la non-monogamie. L’adultère, c’est la violation d’un contrat. Les gens me comprennent de travers en pensant que je dis qu’avoir une liaison, ce n’est pas grave. Pas du tout! En revanche, je pense que notre prochain défi sera de reconsidérer la monogamie.
  • Sentiment d’abandon : le comprendre pour mieux en guérir
    Votre regard sur la blessure d’abandon et de toutes blessures émotionnelles risque fort d’être ébranlé !
  • Témoignages : « Pourquoi je veux rester célibataire »
    Le mal de notre siècle est le célibat. Et puis quand bien même vous trouvez quelqu’un : soit vous vous lassez soit c’est l’autre qui se lasse. vous avez d’autres opportunités ailleurs soit c’est l’autre qui en a. Au meilleur des cas, la relation ne durera pas. Ce qui vous frustre car au fond, vous aimeriez enfin satisfaire votre désir de fonder un couple dans la pérennité. Seulement voilà. Plus vous le voulez, et moins vous le concrétisez. Mais pourquoi doit-on rester célibataire à vie quand on a pourtant l’impression d’être quelqu’un de bien ?
  • Je l’aime encore et il me manque terriblement !
    Tu n’as pas de principe, Me tromper avec ma cousine, mais t’as pas de valeurs. Quand une histoire d’amour se termine il faut savoir garder le meilleur
  • Avoir conscience de la situation et savoir faire le tri
    L’envie de changement dans un contexte économique fragile et instable. Vous aviez un emploi permanent et vous avez pris le pari d’accepter un emploi temporaire sans vous demander si votre contrat allait être renouvelé ou si votre poste temporaire allait se transformer en poste permanent.
  • La première fois avec un homme parfait
    Le mec idéal nous cherchait depuis longtemps. Maintenant, plus question pour lui de voir sa vie sans nous. #RomantiqueExtreme
  • Ne plus avoir des sentiments pour son conjoint(e) et de ce lancer dans une autre relation qu’elle est la suite
    Par contre, si votre conjoint vous trompe régulièrement et qu’il n’a aucun désir de changer… Il y a alors deux possibilités :
  • Faire l’amour à une femme et la rendre folle ?
    Quand faire l’amour est réussi Les hommes sont souvent bien moins égoïstes que ne l’imaginent les femmes ! Pour eux, une relation sexuelle est réussie si leur partenaire a ressenti du plaisir. Ils rêvent de la combler.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.