Aller au contenu principal

Possible ou impossible, le pardon nous tourne vers le passé. Il y a aussi de l’à-venir dans le pardon.

Demander pardon n’est pas adressée à quelqu’un, c’est une demande à soi-même. Trouver cette souplesse où l’on peut demander pardon, c’est voir clairement ce qui nous limite.

Quand on pardonne à quelqu’un, on n’a plus besoin de se protéger de lui – telle est la nature du pardon. Demander pardon, c’est toujours convenir qu’on a tort, et il n’est pas permis à une personne sensée qui pense et qui sait réfléchir, d’avoir dit ou de faire des sottises.

Aimer, ce n’est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C’est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu’il y a quelqu’un au bout qui dit d’une voix douce et calme : avance, continue d’avancer, n’aie pas peur, tu vas y arriver, je suis là.

Ah le bon dicton :  » L’espoir fait vivre  » mais dans le fond je sais qu’il est faux. Je m’en délivre, l’oublie pour de bon, pourtant qu’est ce qu’il était beau. Au plus bas, il me faisait rêver, même croire que cet espoir m’aidait à avancer. Un peu optimiste, j’ai mis du temps à voir qu’il était surtout insensé d’espérer ainsi l’impossible, s’en nourrir pour mieux tout casser, il aurait fini par me terrasser si je l’avais laissé grandir. Il faut être réaliste, je me suis fais avoir, mais là c’est passé ; ne pas être attentiste, et surtout savoir s’il faut s’en délester.

Le pardon n’a sa juste valeur que lorsqu’on reconnait l’erreur… Mille raisons sont donc de ne pas pardonner, d’en avoir qu’une seule qui le mériterait.

Il ne suffit pas d’engranger les récoltes du savoir, du savoir-faire, ni de vendanger les fruits du savoir-être et du savoir-devenir, encore faut il accepter de les offrir pour s’agrandir ensemble.

Sans maîtrise la puissance n’est rien, sans sagesse la force n’est rien, sans recul avancer ne sert à rien. Savoir être fort est aussi pouvoir ne pas l’être, une âme forte et consciente est une âme qui sait faire le compromis entre le bien et le mal, entre le bon et le mauvais, et qui en assume les actes et les conséquences. Juger les choses sur un coup de tête c’est comme vouloir se jeter par la première fenêtre que l’on voit ouverte, ça ne pardonne jamais… L’essentiel de la raison demeure dans le coeur de la persuasion. Construis ta persuasion comme tu construis ta vie, avec force et passion, avec courage et abnégation. Consulte ta raison, prends sa clarté pour guide, parce que la vie n’est belle que vécue avec délectation.Pour se reconstruire, il faut savoir pardonner.

Le repentir ne peut avoir d’effet que lorsqu’il est sincère, et, chose étrange ! plus on se repent moins on se pardonne.

C’est le propre des belles et bonnes âmes comme des esprits supérieurs de chercher à tout comprendre, même ce qui les chagrine, et comprendre, c’est pardonner.

Ce qu’on pardonne le moins à un homme : De ne s’être jamais trompé, de n’avoir pas varié, d’avoir été fidèle à ses idées après les avoir reconnues bonnes. C’est l’éternelle histoire de l’enfant prodigue. Un type qui arrive à la sagesse après vingt errements et erreurs est bien plus acclamé qu’un type qui s’y est installé d’emblée. La vie politique et intellectuelle en France est pleine d’enfants prodigues, c’est-à-dire finalement, de renégats qui raflent tout : Considération, argent, lauriers, estime du monde, etc.

 Je n’admets pas qu’on essaie de me plier ou de me trahir. La trahison est pour moi la pire des choses. Je suis de la nuit, du monde cruel où on ne pardonne rien. On ne pardonne pas à une trahison, il y a des choses qui ne peuvent pas s’effacer.

 Pardonnez à ceux qui vous haïssent ; rendez-leur le bien pour le mal ; montrez leur injustice en prouvant vos vertus ; forcez-les ainsi à l’admiration, à la reconnaissance, et vous aurez remporté le plus beau triomphe qu’une âme généreuse puisse souhaiter.

Nous pardonnons plus volontiers à nos semblables de manquer de vertu que des vices dont nous espérions tirer profit. Celui qui regarde les vices d’autrui au travers de sa vertu est enclin à les pardonner : l’indulgence est fille d’une âme pure.

Quand deux amants se sont brouillés mal à propos, il leur est égal lequel des deux pardonne ou est pardonné, pourvu qu’ils se réconcilient.  Les ingrats sont les pauvres de cœur ; il faut leur pardonner leur ingratitude, comme un bon créancier quitte à un débiteur insolvable la dette que ce débiteur ne peut lui payer. 

Ce n’est pas vous que l’on haït, ce sont vos vertus et vos qualités : si vous étiez semblable à lui, l’homme méchant et envieux vous pardonnerait. Les grands ont un moyen efficace de se faire pardonner leur grandeur, c’est de la mettre sérieusement au service des petits : on pardonne très volontiers à la grandeur qui se dévoue.

On doit tant de plaisir au souvenir du bien qu’on leur a fait, qu’il y a une sorte d’ingratitude à ne pas pardonner aux ingrats. Plus on a d’orgueil soi-même, moins on le pardonne aux autres.

La vie est trop courte pour haïr, pour maudire et pour châtier. Dépêchons-nous d’aimer, de consoler et de faire du bien autour de nous, car demain nous ne serons plus. Pardonnons-nous mutuellement, nous sommes tous imparfaits et mauvais, mais nous sommes tous esclaves de la douleur et de la mort.

C’est le propre des belles et bonnes âmes comme des esprits supérieurs de chercher à tout comprendre, même ce qui les chagrine, et comprendre, c’est pardonner. 

A LIRE AUSSI

A LIRE

Les plus emblématiques d’une époque étant donner l’année 2020. Gérer une situation dans une ville agréssive, comment savoir gérer…

Une menace désigne le fait d’exprimer le projet de nuire à autrui (en portant atteinte à ses biens ou à sa personne). Il s’agit d’un acte d’intimidation visant à susciter de la crainte chez la personne visée.

Le monde est-il devenu fou

ces genres de personne alors quand je vous dis les aires de repos, c’est ainsi ce monde doit aimer autant voir, ces genre de personne faire sa devant vos enfants je comprends maintenant pourquoi il y a des tas de gamines et des gamins dans des situations si différentes d’autres enceintes d’autres il agresse alors des félicitations la France.

L’homme et la femme le cœur que s’éclairent les mobiles et les actes des créatures humaines des divorces ? Un Scandale en Bohême.

Je fais le distinguo entre l’adultère et la non-monogamie. L’adultère, c’est la violation d’un contrat. Les gens me comprennent de travers en pensant que je dis qu’avoir une liaison, ce n’est pas grave. Pas du tout! En revanche, je pense que notre prochain défi sera de reconsidérer la monogamie.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

AFRICAN ELITES PROGRAM

Online Training Course

Muserista

A perfect zone with some imperfections in itself :)

%d blogueurs aiment cette page :