POUR MIEUX COMPRENDRE ET VIVRE NOS DIFFÉRENCES ENTRE HOMMES ET FEMMES


ÉGALITE HOMMES-FEMMES : ECHEC ET MAT ?

Aujourd’hui nous voyons la population féminine très peu représentée dans beaucoup d’activités. Ici je prends l’exemple des échecs qui semble être assez représentatifs de ce qui se passe dans l’implication des femmes dans beaucoup de domaines scientifiques (je ne dis pas que les jeux d’échecs sont scientifiques) de manière générale (hormis la biologie, ou le monde médical).

Comme vous vous doutez, les femmes professionnelles de ce domaine sont très rares. Il existe comme dans beaucoup de disciplines un championnat du monde féminin et un championnat du monde masculin (où certaines femmes participent). Les championnats masculins d’entant, sont aujourd’hui appelé championnats mixte, fort heureusement les appellations évoluent avec les mentalités.

Comme je le disais peu de femmes jouent aux échecs mais il faut aussi savoir qu’en général elles ne se classent pas aussi bien que les hommes (avec de quelques très rares exceptions).

Certains hommes machos, faisait dans les années 1990 l’analogie entre les échecs et la musique où aucune femme n’est grand composteur. A l’époque des articles, c’est un monde très macho mais laissant dire que la tendance évoluait dans le bon sens. Ce qui aujourd’hui a déjà changé, puisque toujours dans la même revue, il existe à présent une section spécialement féminine pour montrer que les femmes sont aussi capable de bien jouer aux échecs.

Si le désir cupide (et stupide) de gagner est une inépuisable source de souffrance, une combinaison brillante sur l’échiquier est une découverte : le coquelicot qui s’épanouit lorsque apparaît la Voie Lactée.

Témoignage de Judit Polgar

Une championne Judit Polgar d’origine hongroise, a été au top de sa carrière classée huitième mondiale. Elle a été grand maître à l’âge de 15 ans (battant à l’époque un record mondial mixte), et est considérée comme la meilleure joueuse féminine de tout les temps. Donc elle est une pointure.

Elle nous donne 5 pistes sur le pourquoi de la différence de niveau entre les hommes et les femmes dans les jeux d’échecs au niveau professionnel :

  1. Les échecs sont un milieu très macho
  2. Peu de femmes sont présentes dans les compétitions
  3. Les femmes prennent les échecs comme un hobby et les hommes de manière bien plus agressive, voulant obtenir des résultats et gagner
  4. Vivre des échecs est une vie difficile, car il faut beaucoup voyager, on ne se trouve pas souvent à la maison. Comme ce sont les femmes qui culturellement s’occupent plus souvent du foyer, c’est d’autant plus dur pour une femme
  5. Les femmes ne se fixent pas des objectifs assez élevés, donc l’objectif atteint est forcément aussi moins élevé. L’objectif « Je serai la championne du monde féminine » est moins élevé que « Je serai la championne du monde mixte » puisque le niveau masculin est, de fait, plus élevé.

Voilà, c’était une lumière sur les raisons en compétition, qui est d’ailleurs exposée par une femme en plein dans le milieu. Mais maintenant penchons-nous sur les raisons hors compétition, et avant cela un peu d’histoire.

Le jeu d’échecs prendra une importance accrue du fait qu’il combine plusieurs caractéristiques essentielles de la civilisation future.

Rappels historiques

Au moyen âge le fait de jouer aux échecs entre hommes et femmes était très courant. C’était même parfois une façon pour un homme de faire la cour, ou de déclarer sa flamme.

Nous sommes bien loin de l’époque féodale ou au fond de leur château fort les hommes et femmes partageaient l’échiquier d’égal à égal.

Plus proche de notre époque, le premier tournoi mondial féminin eut lieu en 1927 en Angleterre.

Il ne faut pas oublier que durant la première partie du 20ème siècle l’éducation  de la femme était moins poussée que celle des hommes car ce fut l’époque où les femmes n’étaient jugées bonnes qu’à s’occuper des enfants et de la maison. Aujourd’hui nous sommes tous d’accord que ces façons de penser sont désuets.

Comme je le disais, une autre marque de différences de la mentalité sur la valeur de chacun, les tournois étaient appelés tournois féminins ou tournois masculins (même si des femmes y participent), et heureusement aujourd’hui ces derniers sont appelés tournois mixtes.

Le jeu d’échecs fait naître et fortifie en nous plusieurs qualités précieuses dans le cours de l’existence, telles que la prévoyance, la circonspection, la prudence, et la persévérance.

Les échecs ne sont pas le champ de l’intelligence, du talent, de l’imagination, mais tout bêtement celui de la pure logique mathématique.

Le jeu d’échecs a depuis toujours été perçu comme masculin, à l’image des sciences. Ce stéréotype explique pourquoi les parents vont offrir un jeu d’échecs à leur fils plutôt qu’à leur fille et pourquoi une fille peut penser qu’elle n’est pas faite pour les échecs avant même d’en avoir appris les règles. Dans la même idée, une joueuse convaincue d’être nulle aura forcément de moins bon résultats. De nombreuses différences culturelles expliquent l’écart de niveau entre hommes et femmes aux échecs : à ce jour, aucun facteur biologique ne peut l’expliquer. Et d’année en année, les femmes progressent et rattrapent les hommes.

Objectifs différents dans le mat

  • Les femmes jouent aux jeux d’échecs surtout pour jouer, le plaisir du jeu et la stimulation intellectuelle
  • Les hommes eux c’est pour gagner, un peu comme pour être le mâle dominant du groupe ou le chef

Education

  • De par l’éducation et tradition les hommes sont là pour gagner, avoir un statut, être fort, se battre et aussi gagner
  • De par l’éducation et tradition les femmes elles il s’agit de plaire, d’amener une harmonie, de la douceur, de la grâce et de la beauté

En grandissant

  • Enfants pas de différence tant dans le nombre que dans le niveau entre les garçons et les filles
  • Jusqu’à 10-12 ans à peu près égalité des sexes en niveau et nombre
  • Après 10-12 ans les filles disparaissent des échiquiers
  • A 15-16 ans presque plus personne de féminin
  • Au moment de rentrer dans la vie active les rangs féminins se clairsement, mais là les représentantes du beau sexe étaient déjà peu nombreuses

Motivations

  • Les femmes sont moins axées compétitions

Les idées audacieuses sont comme les pions qui avancent aux échecs ; ils peuvent être pris, mais ils peuvent aussi démarrer une partie gagnante.  Les échecs sont aussi mystérieux que les femmes. 

Investissement personnel

  • Les femmes consacrent moins de temps que les hommes aux échecs, elles sont donc moins prêtes à atteindre un niveau équivalent
  • Les hommes ont la ténacité pour en faire un travail

Des tendances apparaissant (pour moi liées à l’éducation et la société puisque d’antan aucun problème de mixité)

  • Les femmes sont moins focalisées sur la théorie des échecs
  • Elles sont plus dans le monde du matériel (j’entends tout de suite les mauvaises interprétations, matériel en opposition à abstrait, aucune connotation financière) et moins dans celui de l’abstraction
  • Les femmes préfèrent la sécurité au hasard du jeu, elles prennent donc moins de risques
  • Elles sont plus tactiques et pas 100% stratégiques

Des clés pour arriver à une meilleure intégration des femmes dans les jeux d’échecs

  • Les femmes ne sont pas toujours bien acceptées dans les tournois d’échecs, il faut lutter contre cela
  • L’ambiance a une grande importance
  • Pour une femme il faut du caractère et savoir être agressive dans le jeu
  • Pour que l’enseignement arrive à mieux faire passer son message avec les filles il faut plus créer une relation de confiance et d’harmonie avec la bonne ambiance. Les filles / femmes cherchent plus un rapport affectif. L’enseignant doit être plus présent.

N’avez-vous jamais remarqué comment le joueur d’échecs retient longuement dans sa main la figurine qu’il a retirée de l’échiquier, considérant la case où il la reposera hors de portée de l’ennemi ? Faites ainsi avec votre cœur, et gardez-vous de le placer dans un lieu de malheur.  La personnalité se retrouve dans le style de jeu.

Epilogue

Selon mon avis, les points qui apparaissent dans les jeux d’échecs entre les hommes et les femmes sont tout aussi vrais dans beaucoup de domaines, et permet de toucher du doigt par un domaine les vraies impacts que l’éducation a sur nous tous, en tant qu’hommes et femmes. Pour une fois que nous sommes totalement égaux (à quelques très rares exceptions près) sur le fait de subir un tel conditionnement.

NB : Je ferai peut-être une petite mise à jour sur l’article, affaire à suivre.

Dîtes-moi en commentaire si vous avez pu observer d’autres jeux où les femmes sont minoritaires ?

A LIRE AUSSI

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.