conseil&actu

Les sombres souvenirs sont les plus belles de notre avenir ( témoignages )


 La mémoire permet de nous souvenir des images, des sons, ce que l’on voit, ce que l’on pense ou apprenons tous les jours. Mais la mémoire ne consiste pas à tout retenir du passé mais à en sélectionner que certains passages. Pour Baumann Cédric, sociologue français, la mémoire n’est pas le souvenir de l’ensemble de notre passé mais plutôt une construction permanente de cette mémoire à partir d’événements antérieurs, sélectionnés au moment présent. Pour Pierre Nora, historien français, la mémoire  » est en évolution permanente, ouverte à la dialectique du souvenir et de l’amnésie, inconsciente de ses déformations successives. »

C’est pourquoi, il peut arriver parfois que notre mémoire nous fasse défaut, sur nos souvenirs, sur des évènements que l’on a pu avoir, certains moments de notre vie, on les oublie. L’oubli est en quelque sorte un défaut de notre mémoire, qui peut être caractérisé par des « trous de mémoire. » Cet oubli est dû au temps, par exemple, qui fait que notre mémoire ne garde pas tous les moments que nous avons pu vivre, mais garde seulement ceux qui nous ont le plus marqués. Cela arrive à chacun d’entre nous.

L’oubli peut être d’un côté positif, c’est à dire que notre mémoire efface certains évènements, qui, pour notre cerveau, apparaissent inutiles, ou même des moments malheureux, que l’on préfère  effacer plutôt que de se souvenir et de souffrir continuellement. Mais il peut être aussi négatif, car si l’on ne se souvient pas de certains moments, cela peut créer beaucoup de problèmes pour le sujet. On peut définir notre cette mémoire comme étant individuelle, car elle est propre à chacun de nous tous. Cette mémoire individuelle nous permet de créer notre propre identité, avec nos propres souvenirs.

Qu’est-ce que le souvenir ?

Un souvenir est un élément de la mémoire, qui est un fait que l’on se rappelle, par rapport à notre passé, un moment antérieur que nous avons vécus. Bien sûr, on ne se souvient pas de tout notre passé, car certains souvenirs sont inutile pour notre mémoire. Cependant, le souvenir peut changer au cours du temps, car la mémoire ne peut pas se rappeler du souvenir exactement comme il était. Mais nous caractérise nous-même comme nous sommes, et nous fait agir sur notre propre comportement.

  • Bergson, grand philosophe français, différenciait le souvenir de la mémoire. Pour lui, le souvenir est de nature spirituelle car c’est un élément de mémoire individuelle et la mémoire est de nature matérielle car c’est le stockage de l’information. 

Tout d’abord, il nous parle du passé et du présent. Il dit que notre perception des choses est si instantanée qu’elle consiste en une multitude d’événements ou de choses remémorées, et, en fait toute perception est pour lui déjà mémoire : « Nous ne percevons, pratiquement, que le passé, le présent pur étant l’insaisissable progrès du passé rongeant l’avenir ». Pour lui, « le présent est reconnu en même temps qu’il est connu » c’est à dire que le présent est identifié en même temps qu’on l’identifie. Ainsi le passé et le présent sont liés l’un à l’autre, ce sont deux moments qui cohabitent ensembles. Dès notre enfance, on nous apprend à différencier le passé du présent et du futur. On nous explique que le passé à des conséquences sur le présent et sur l’avenir et que de ce fait le présent envahi à la fois notre passé comme notre futur.

Certains souvenirs sont bons ou mauvais. Nous nous souvenons, la plupart du temps des bons souvenir, il est rare que notre mémoire nous fais rappeler les mauvais. Car l’être humain préfère se souvenir de choses agréables car il est plus à l’aise face aux bons souvenirs qu’aux moins bons. Se remémorer de bons souvenir est plus facile que se remémorer des moments pénibles. Cependant nous pouvons nous posez des questions, par rapport aux faits de la Seconde Guerre mondiale. En effet, nous pouvons les définir comme était des «mauvais souvenirs», et pourtant, tout le monde se souvient des actes commis pendant cette guerre. En sachant que ce sont des souvenirs que nous pourrions oublier, pourquoi tous les esprits sont encore marqués par cette guerre ? Tout simplement parce que nous entretenons ce souvenir. Par exemple, avec les témoignages des personnes ayant vécus cette guerre, ou bien ceux qui ont réussis à échapper aux camps de concentration et d’exterminations.

Que les mauvais souvenirs proviennent d’un moment embarrassant ou d’un incident qui vous a traumatisé, ils peuvent s’installer pendant des jours, des mois ou même des années après l’évènement. Heureusement, il est possible d’entrainer votre cerveau afin de gérer les souvenirs négatifs de manière saine. Découvrez les méthodes permettant de se souvenir moins souvent des mauvais souvenirs et de réduire l’anxiété ressentie lorsqu’ils reviennent au premier plan.

1 Évitez les objets ou les lieux qui pourraient déclencher le souvenir. Avez-vous remarqué que vous devenez obsédé par le mauvais souvenir lorsque vous allez dans certains endroits ou côtoyez certains objets ? Vous n’avez peut-être pas réalisé que c’est cela qui déclenche vos souvenirs. Par exemple, votre mauvais souvenir est peut-être lié à un incident qui s’est produit à l’école primaire et vous vous en souvenez chaque fois que vous passez devant. Si vous preniez un autre chemin pour aller travailler le matin et évitez la rue où votre école était située, vous pourriez garder votre esprit libre des mauvais souvenirs un peu plus souvent.

Si vous êtes en mesure d’éviter complètement ce qui peut déclencher votre mauvais souvenir, il finira par disparaitre de votre esprit. Vous aurez moins de raisons de vous en souvenir et vous remplacerez au fur et à mesure ce mauvais souvenir par des pensées plus importantes que vous découvrirez dans votre vie.

Bien sûr, tous les éléments déclencheurs ne sont pas entièrement évitables, vous n’avez peut-être pas envie de changer votre chemin pour aller au travail, de donner toute votre collection de livres de science-fiction ou d’arrêter d’écouter les albums de votre groupe préféré simplement parce que la dernière fois que vous les avez vus en concert, votre ex vous a quitté. S’il n’est pas possible d’éviter ces éléments déclencheurs, parce qu’il y en a trop ou parce que vous n’avez pas envie de faire une telle concession pour oublier votre mauvais souvenir, il y a d’autres manières de le gérer.

2 Pensez à votre souvenir jusqu’à ce qu’il perde de sa puissance. Les premières fois que vous vous souviendrez de quelque chose de mauvais, cela peut vous prendre de court et vous laisser anxieux et déprimé. Votre instinct pourrait vous conseiller d’éviter d’y penser autant que possible, mais essayer d’ignorer votre souvenir peut lui donner encore plus de pouvoir lorsqu’il reviendra dans votre esprit. Au lieu d’essayer de le pousser hors de votre pensée, laissez-vous vous souvenir de ce qu’il s’est produit. Pensez-y jusqu’à ce que ce souvenir perde de son piquant. Vous finirez par ne plus y penser tant que çà et lorsque vous le ferez il ne sera plus aussi douloureux. Si les souvenirs sont trop lourds à porter, faites une longue marche ou de l’exercice.

Essayez de vous réconforter en vous disant que l’évènement à la source de votre souvenir est désormais terminé. Quoi qu’il se soit passé (que les gens se soient moqués de vous ou que vous vous soyez retrouvé dans une situation dangereuse), cela appartient maintenant au passé.

Encore une femme marquée physiquement et philosophiquement parlant une honte

Dans certains cas, penser à un mauvais souvenir peut devenir une obsession. Observez vos émotions lorsque vous vous remémorez le souvenir. Si vous réalisez que même après avoir pensé délibérément à ce mauvais souvenir, il a toujours le pouvoir de vous blesser, essayez une méthode différente pour vous en débarrasser.

3 Essayez d’altérer vos souvenirs. Chaque fois que vous vous souvenez de quelque chose, la mémoire évolue un petit peu. Le cerveau remplace les petits trous dans votre mémoire et les remplace par des informations erronées. Vous pouvez tirer parti de cette manière de fonctionner du cerveau en remplaçant les mauvaises parties de votre mémoire par des informations différentes. Vous finirez par vous souvenir de la version modifiée.

Par exemple, prenons le cas où vous avez un mauvais souvenir de votre enfance lorsque vous étiez sur un lac avec votre père dans un bateau nommé « Le chasseur de rêves ». Vous vous rappelez que votre père portait un short rouge et des lunettes de soleil et qu’il criait en vous regardant vous pencher trop par-dessus le bord et tomber dans l’eau. Vous savez ce qu’il s’est passé, mais des années après, lorsque vous regardez la photo de ce jour-là, vous voyez que votre père portait en fait un jean et que le bateau s’appelait « Le roi des pêcheurs ». Vous voyez, les souvenirs ne sont jamais précis et ils peuvent être modifiés.

Essayez d’altérer la partie de votre souvenir qui vous fait vous sentir mal. En utilisant l’exemple ci-dessus, si vous vous rappelez avoir eu peur et être seul au moment où vous êtes tombés dans le lac, essayez de réimaginer le souvenir de manière à le recentrer sur votre joie lorsque vous avez été secouru par votre père.

Chaque fois que vous pensez au souvenir, il sera légèrement différent. Si vous vous concentrez sur les bons sentiments au lieu des mauvais, votre souvenir commencera à changer de tonalité. Il ne deviendra pas forcément un super souvenir si c’était un souvenir exécrable, mais il pourrait perdre le pouvoir de vous blesser.

4 Concentrez-vous sur les souvenirs les plus heureux. Parfois, nos cerveaux entrent dans des spirales négatives desquelles il est difficile de sortir. Si vous remarquez que vous tournez trop autour de vos mauvais souvenirs, essayez d’entrainer votre esprit à passer plutôt à des souvenirs heureux. Ne donnez pas le temps à un mauvais souvenir de changer votre humeur ou de vous rendre anxieux, passez dès que possible à une évocation plus heureuse. Entrainez-vous à penser de manière positive jusqu’à ce que vous ne retombiez plus automatiquement dans les aspects négatifs.

Essayez d’associer votre mauvais souvenir à un bon. Par exemple, si vous ne pouvez pas vous arrêter de penser à une présentation ratée qui a fait rire toute la classe, associez ce souvenir à une présentation réussie où vous avez été félicité. Chaque fois que vous pensez au mauvais souvenir, déplacez vos pensées vers le bon. Avoir un bon souvenir à portée de main peut vous aider à garder une attitude constructive lorsque vous vous sentez mal.

5 Apprenez à vivre dans le présent. Accordez plus d’attention au moment présent. Concentrez-vous sur ce qu’il se passe autour de vous au lieu de penser au passé ou d’anticiper nerveusement le futur. C’est une excellente méthode pour vous débarrasser du stress et tirer le maximum de plaisirs de la vie. Au lieu de dépenser votre temps et votre énergie à vous inquiéter de choses que vous ne pouvez pas changer, vivez le moment présent.

Nous laissons souvent nos esprits dériver durant nos activités du quotidien et nous finissons par être complètement déconnectés de ce que nous faisons. Au lieu d’être en « pilote automatique », prenez le temps de noter les petits détails, les sons ou les odeurs par exemple, auxquels vous ne feriez normalement pas attention. Cela vous aidera à ramener votre esprit dans le moment présent au lieu de dériver et de vous fixer sur des souvenirs.

Adoptez un mantra que vous pouvez vous répéter lorsque vos pensées dérivent vers des idées auxquelles vous ne voulez pas penser. Par exemple, vous pourriez vous dire « Je suis ici » ou « Je suis en vie ». Dites-vous quelque chose qui vous enracine dans le présent.

Faites attention à ce que votre corps vous dit dans le moment présent. Écoutez vos sens : qu’entendez-vous, voyez, goutez et sentez actuellement ?

Essayez-vous à la méditation. La majorité des formes de méditation tourne autour de la pleine conscience. Concentrez-vous sur votre respiration et libérez votre esprit des distractions, cela vous aidera à vivre pleinement le moment présent. La pratique régulière de la méditation vous aidera non seulement à vous concentrer, mais aussi à améliorer votre humeur générale.

Méthode 2 Avoir une attitude positive

1 Pensez à ce que vous avez appris grâce à l’événement. Même les expériences les plus horribles peuvent nous apprendre quelque chose. Cela peut prendre du temps avant que vous ne réalisiez ce que vous avez appris, en particulier si l’incident est récent. Toutefois, si vous pouvez regarder en arrière et voir la sagesse que vous avez gagnée de cette situation, votre mauvais souvenir pourrait perdre de son piquant. Est-ce que vous pouvez trouver un aspect positif que vous n’aviez pas noté auparavant ?

Souvenez-vous que les expériences négatives sont une partie inévitable de la vie. Les expériences difficiles nous rendent plus forts et nous aident à apprécier les moments agréables. Si vous ne vous sentiez pas mal à l’aise une fois de temps en temps, vous ne seriez pas en mesure d’apprécier lorsque vous vous sentez bien.

Essayez de compter les bénédictions de la vie. Quoi que vous ayez perdu à cause de ce souvenir, faites une liste des choses dont vous êtes reconnaissants.

2 Formez de nouveaux souvenirs heureux. Le temps passe et les mauvais souvenirs commenceront naturellement à s’estomper. Vous pouvez accélérer ce processus en vivant votre vie à fond et en créant de nouveaux bons souvenirs qui rempliront votre esprit. Passez votre temps à faire des choses que vous appréciez avec des gens qui vous rendent heureux. Plus les souvenirs créés seront positifs, moins les souvenirs négatifs seront significatifs à long terme.

Vous pouvez vous rendre dans des lieux où vous n’avez jamais été auparavant, cela peut vous aider, vous aurez des expériences nouvelles qui ne seront pas entachées par le passé. Réservez un vol vers une nouvelle ville, soyez un touriste dans votre propre ville ou allez dans un quartier que vous ne fréquentez pas en temps normal.

Si vous n’aimez pas voyager, trouvez une autre manière de changer votre routine. Allez dans un restaurant que vous n’avez jamais essayé, cuisinez un plat compliqué ou invitez tous vos amis à diner.

3 Occupez votre vie. Faites en sorte que votre emploi du temps soit complet et votre esprit stimulé, vous aurez moins de temps pour penser à vos mauvais souvenirs. Si vous avez tendance à passer beaucoup de temps seul, essayez de sortir davantage avec vos amis ou de visiter plus souvent votre famille. Distrayez-vous avec un bon livre ou lancez-vous dans une nouvelle passion. Plus vous passerez de temps à ne rien faire, plus il est probable que les mauvais souvenirs resurgissent. Voici quelques excellentes distractions qui pourront vous aider à rester occupé.

Commencez une nouvelle activité physique comme le football ou la boxe. Si vous n’aimez pas trop le sport, lancez-vous le défi de marcher un certain nombre de kilomètres tous les jours ou de commencer le yoga. Le défi physique est une excellente manière de libérer votre esprit des pensées négatives. Le sport entraine le relâchement d’endorphine dans votre cerveau, ce qui améliore votre humeur .

Créez quelque chose de nouveau. Vous pourriez coudre une robe, peindre un tableau ou écrire une chanson. Déversez votre énergie dans la création de quelque chose et vous n’aurez pas le temps de penser à vos mauvais souvenirs.

Trouvez une occasion pour faire du bénévolat. Aider les autres est une excellente manière de relativiser ses propres problèmes.

4 Évitez l’alcool et les drogues. Utiliser des substances psychotropes ne peut qu’empirer les choses, en particulier si le mauvais souvenir vous rend déprimé ou anxieux. L’alcool peut augmenter la dépression, l’irritabilité et l’anxiété, en particulier chez les gens qui ont déjà subi ces symptômes. Pour rester positif, il vaut mieux limiter ou s’abstenir complètement de consommer de l’alcool et des drogues.

Utiliser l’alcool et les drogues pour essayer d’oublier les mauvais souvenirs ou les émotions négatives quelles qu’elles soient conduit souvent à l’addiction. Si vous remarquez que vous vous tournez vers l’alcool ou les drogues lorsque vous ne voulez pas vous souvenir de quelque chose qui vous pose problème, demandez immédiatement de l’aide.

Les autres formes d’évasion de la réalité devraient également être évitées. Si vous avez tendance à parier, à manger trop ou à vous réfugier dans une habitude qui pourrait endommager votre santé dans le seul but de supprimer des émotions négatives, il est important de reconnaitre votre comportement et de le combattre, soit par vous-même, soit avec l’aide d’un groupe de soutien ou d’un thérapeute.

5 Faites de votre santé une priorité. Lorsque vous êtes rongé par les émotions négatives, il peut être difficile de prendre soin de vous. Gardez votre corps en bonne santé, cela aura un gros effet positif sur votre façon de penser. Mangez de la nourriture saine, dormez suffisamment et faites de l’exercice physique plusieurs fois par semaine, cela vous aidera considérablement à éloigner les mauvais souvenirs. En plus de subvenir à vos besoins, essayez de vous faire plaisir pour alléger l’anxiété liée à votre mauvais souvenir.

Mangez équilibré, en incluant des fruits et légumes frais, des protéines maigres, des grains entiers et de la graisse saine dans votre régime alimentaire.

Essayez de faire de 30 minutes à une heure d’exercice physique tous les jours, même si ce n’est qu’une longue marche après le travail.

Essayez de dormir sept ou huit heures par nuit, la fatigue peut augmenter l’amplitude de vos émotions et vous rendre vulnérable aux mauvais souvenirs.

Méthode 3 Surmonter une expérience traumatisante

1 Faites le deuil de votre souvenir. Reconnaissez le souvenir et les émotions négatives qui y sont associées. Même si cela peut sembler contreproductif, la catharsis est un élément clé du processus de rétablissement . Si vous refoulez un mauvais souvenir, il ne fera que ressurgir plus tard dans votre vie. Laissez-vous vous sentir en colère, triste, honteux(se) ou blessé(e). Si vous avez besoin de pleurer ou de crier, faites-le. Vous franchirez cet obstacle plus fort que si vous aviez choisi d’essayer d’ignorer votre douleur.

2 Parlez-en à quelqu’un. Tournez-vous vers un ami ou un membre de la famille en qui vous avez confiance. Les gens peuvent vous offrir leurs conseils, partager des histoires similaires et même vous rassurer en vous montrant que l’incident n’était pas aussi horrible que ce que vous aviez en tête. Si possible, parlez à quelqu’un qui n’est pas lié à cet incident, il vous offrira la perspective nouvelle dont vous avez besoin.

Envisagez de rejoindre un groupe de soutien. Cherchez un groupe de soutien dans votre voisinage qui s’occupe du type de problèmes que vous avez. Il y a beaucoup de groupes de soutien pour apprendre à surmonter les maladies chroniques, les divorces récents, les ruptures douloureuses, etc.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée de partager votre expérience avec quelqu’un d’autre, rédigez un journal intime et gardez-le dans un endroit sûr où personne d’autre ne le trouvera.

3 Envisagez de suivre une psychothérapie. Si vous sentez que vous avez besoin de plus que ce qu’un ami ou un membre de votre famille peut vous offrir, vous devez peut-être parler à un professionnel. La relation entre les docteurs et les patients est confidentielle, vous n’avez pas à vous inquiéter, à vous autocensurer ou à avoir honte .

Un thérapeute sera en mesure de vous aider à identifier ce qui déclenche vos mauvais souvenirs et à vous apprendre à les surmonter. Il ou elle vous apprendra les techniques que vous pouvez utiliser pour casser la mainmise des mauvais souvenirs sur votre esprit.

Il est prouvé que la thérapie cognitivo comportementale aide les gens qui affrontent des traumatismes. Envisagez de consulter un thérapeute spécialisé dans cette approche.

4 Découvrez si vous avez un syndrome de stress posttraumatique. Ce syndrome peut se développer après une expérience terrifiante et nocive, comme un abus sexuel, un accident de voiture, une attaque violente ou une maladie handicapante. Pour les victimes du syndrome de stress posttraumatique, les souvenirs ne s’en vont pas. Ils produisent un sentiment d’anxiété permanent et la crainte d’une reproduction de la mauvaise situation. Si vous pensez que vous pourriez avoir ce syndrome, il est important de demander de l’aide, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez affronter seul .

Les symptômes du syndrome de stress posttraumatique incluent les flashbacks, les cauchemars et les pensées terrifiantes.

Vous pouvez vous sentir paralysé émotionnellement, déprimé ou inquiet en permanence, être à cran tout le temps.

5 Découvrez les traitements spéciaux. Si vous vous sentez piégés par les souvenirs d’une expérience traumatisante, il y a des traitements disponibles qui pourraient vous aider. Ces traitements sont généralement utilisés de concert avec la psychothérapie afin d’obtenir les meilleurs résultats possible. Prenez rendez-vous avec un psychologue pour découvrir si un traitement spécial pourrait vous aider à vous libérer enfin des mauvais souvenirs qui affectent votre qualité de vie.

1

Les médicaments peuvent être le premier traitement à essayer. Les antidépresseurs ou les anxiolytiques sont souvent prescrits aux personnes qui ont du mal à échapper à leurs pensées négatives.

La guérison somatique est un traitement visant à vous faire reprendre contact avec ce que votre corps ressent. Elle se concentre sur la correction de la réponse combat-fuite afin que celle-ci ne soit plus activée lorsqu’un danger n’est pas présent.

La thérapie à base d’électrochocs est une manière efficace d’alléger l’esprit des souvenirs traumatisants lors-qu’aucun autre traitement ne fonctionne .

La mémoire existe car elle nous permet d’être conscient de ce que l’on voit, pensons ou apprenons au quotidien.

Et si la mémoire n’est plus là, alors la conscience n’aura plus lieu d’être. Car imaginer ce qu’il pourrait se produire si l’on ne conservait plus rien de son passé, si chaque jour, on n’oubliait tout. Et bien la conscience périrait et referait surface tout le temps. C’est donc important de lutter contre l’oubli.

Mais lorsqu’une représentation ou une idée est inacceptable pour notre conscience, elle se voit refoulée dans l’inconscient, on appelle ce mécanisme, le refoulement. Le refoulement est alors un processus visant à mettre à l’écart des actions influencées par l’inconscient, telles que des pulsions, ne pouvant être acceptées par notre conscience. De ce fait, on peut suggérer que la mémoire sélective est fortement reliée au refoulement.

Notre conscience dépend donc de notre mémoire qui accumule et conserve toutes les choses ou événements passé dans le présent.

Conseils

  • Renommer votre souvenir peut piéger votre cerveau et le faire passer à quelque chose d’autre plus rapidement. Par exemple, au lieu d’y penser comme un « mauvais » souvenir, pensez-y comme un « ancien » souvenir. Si vous répétez le mot « mauvais » dans votre tête, c’est ce registre qui va prédominer.
  • Ne passez pas trop de temps à faire le deuil. Il est tout à fait naturel de se sentir triste pendant un moment après un évènement bousculant, mais sachez sortir de cette période de deuil et recommencer à vivre.

A LIRE AUSSI

FAUNES ET FEMMES MAGAZINE

Minimalisme : un mode de vie qui élimine les excès


Minimalisme : la définition simple. Le minimalisme est un mode de vie à part entière dont l’objectif est de se concentrer sur ce qui nous est vraiment utile pour vivre bien et mieux. Adopter ce style de vie, c’est donc éliminer les excès, les choses superflues pour ne garder que l’indispensable. En suivant les grands principes du minimalisme, ceci permet également de réaliser des économies non négligeables.

RELAXATION : Combattre le stress et lâcher-prise


L’accumulation de stress peut avoir de nombreux effets néfastes sur l’organisme : fatigue, hypertension, troubles intestinaux… Plutôt que d’avoir recours à des méthodes non naturelles pour se relaxer, pratiquer une activité physique permet de retrouver sa sérénité et de prendre soin de sa santé. Conseils pour remettre votre corps en…

Fashion Week printemps-été : les défilés en vidéo


La semaine de la haute couture
Lors des deux rendez-vous annuels haute couture organisés à Paris, quelques trente maisons de couture font défiler leurs créations d’exception qui témoignent d’un véritable savoir-faire artisanal et participent à leur rayonnement international.

9 beaux hôtels pour un week-end à la campagne au Portugal


Bien qu’il ne s’agisse pas d’une destination commune pour ceux qui voyagent au Portugal, l’hôtel Furadouro Boutique est une petite perle et un choix idéal pour ceux qui aiment passer leur temps en bord de mer. La proximité de l’hôtel avec la mer permet une expérience reposante et calme, ce qui en fait une destination parfaite pour quelques jours d’évasion loin des problèmes et du stress du quotidien. Au …

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.