Aller au contenu principal

Le déconfinement ce qu’il faut retenir des annonces du Premier ministre

Le plan de déconfinement qui débute le 11 mai ? Le Premier ministre a dévoilé des éléments de réponse.

L’efficacité du confinement commence à être visible et la contagion a été ralentie. Cependant, elle n’est pas stoppée, et il est donc primordial que tu continues à respecter les règles du confinement jusqu’à sa fin.

Le gouvernement a tenu une conférence de presse pour préciser les modalités du déconfinement progressif qui devrait avoir lieu le 11 mai.

Après plusieurs semaines à binger des vieux films, vider les stocks de provisions, astiquer son lieu de (sur)vie et scroller Instagram jusqu’à ses recoins les plus sombres (on vous voit), il est grand temps de se ressaisir un peu pour ne pas perdre complètement la tête à la sortie de cette quarantaine.

Le déconfinement sera progressif

A partir du 11 mai, même si la France ne sera plus officiellement en confinement, le Premier ministre a tenu à rappeler que la vie ne reprendra pas exactement comme avant, et ce, « probablement pas encore avant longtemps ».

Les objectifs de ce déconfinement progressif sont de « préserver la santé des Français » et « assurer la continuité de la vie de la nation ».

Les gestes barrières et des mesures de distanciation sociale devront être maintenus.

Le confinement a démontré son efficacité : depuis le 14 avril, le nombre d’hospitalisations a baissé et le nombre de vies épargnées est estimé à 62 000, s’est félicité Edouard Philippe.

Selon lui, le maintien du confinement trop longtemps menacerait la France d’un risque d’effondrement à cause des perturbations de l’activité économique, des déscolarisations ou encore de la fermeture prolongée des frontières.

Le Premier ministre a cependant annoncé que le déconfinement était nécessaire pour que les conséquences négatives ne prennent pas le pas sur les bénéfices du confinement.

Le déconfinement doit néanmoins se faire « progressivement, prudemment mais aussi résolument », selon les mots du Premier ministre, afin d’éviter qu’une deuxième vague de l’épidémie vienne réduire à néant tous les bénéfices du confinement, ne surcharge les services de réanimation des hôpitaux, et n’oblige à un reconfinement.

Une hypothèse possible, selon Edouard Philippe.

Afin d’éviter ce risque, voici dans quelles conditions va se dérouler l’après 11 mai.

Un déconfinement qui s’accompagnera d’une campagne de tests massive

La réussite du plan de déconfinement repose sur le respect du triptyque « protéger, tester et isoler ».

« Nous serons en capacité de massifier les tests au 11 mai », a annoncé le Premier ministre. La France pourra réaliser jusqu’à 700 000 tests virologiques par semaine.

Une fois une personne testée positive, elle devra rester isolée, et toutes les personnes avec lesquelles elle aura eu un contact rapproché devront être testées à leur tour.

Si elles sont positives, ces dernières seront invitées à s’isoler à leur tour :

  • Soit chez elles mais avec le risque de contaminer les éventuels autres habitants du foyer qui devront par conséquent rester isolés aussi
  • Soit dans des lieux mis à disposition tels que des hôtels réquisitionnés.

Les tests seront pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Pour ce qui est des personnes avec lesquelles on a eu un contact rapproché mais qu’on ne connaît pas, par exemple dans les transports en commun, une application intitulée Stop Covid est en ce moment développée pour permettre à ces individus de savoir qu’elles ont croisé une personne infectée et disposer d’un suivi.

Les questions de liberté qu’une telle application pose seront débattues une fois que celle-ci aura fini d’être développée.

Déconfinement et vie sociale : autorisation de se déplacer sans autorisation, mais rassemblements limités

Nous voici arrivées à la partie de l’article que, j’en suis sûre, tu attendais avec impatience : quid de ta vie sociale et de tes déplacements de tous les jours après le confinement ?

La circulation sans attestation sera à nouveau autorisée. Cependant, les rassemblements de plus de 10 personnes seront proscrits dans les semaines à venir, selon le Premier ministre.

Les commerces seront autorisés à reprendre leurs activités, mais pas les cafés, les bars ou les restaurants.

La distanciation sociale devra être respectée dans les commerces, le port du masque y sera conseillé, et le propriétaire d’un établissement pourra en interdire l’entrée aux personnes sans masque.

Pas de festivals ou d’événements sportifs ce printemps et cet été : tous les événements rassemblant plus de 5000 personnes ne pourront se tenir au moins jusqu’à septembre.

Pour ce qui est de la culture, les cinémas, les théâtres et les salles de concert pourront probablement rouvrir avant septembre, mais en tout cas pas à la date du 11 mai.

Vous entendez sûrement beaucoup cette phrase depuis le début de cette période de confinement, tout comme nous. Il est toutefois important d’en prendre conscience et voir le verre à moitié plein, même si ça sonne plutôt banal.

Positivons un peu : c’est un moment unique de remise à zéro, un temps de pause qui nous permet enfin de faire tout ce qu’on remettait à demain. Un temps de (vraies) résolutions, comme consacrer plus de temps à nos passions, devenir plus éco-responsable, appeler plus souvent nos proches. En bref, devenir nous-même, mais en mieux, plus sereins, plus clairs dans nos idées. Mettre de l’ordre dans nos petites têtes, prendre du recul sur nos objectifs, nos priorités, notre entourage.

La réouverture progressive des écoles, des collèges et des lycées

Les écoles, les collèges et les lycées rouvriront à partir du 11 mai, mais pas tous, et pas en même temps. Le Premier ministre a prévenu :

« Les écoles n’ouvriront pas partout le 11 mai et ne fonctionneront pas partout le 11 mai dans les conditions dans lesquelles elles fonctionnaient (…) avant les mesures de confinement. »

Le Premier ministre est revenu sur la raison motivant cette décision, qui est de ne pas creuser les inégalités entre les élèves.Edouard Philippe@EPhilippePM

Les écoles n’ouvriront pas partout le 11 mai. Mais nous devons commencer à rouvrir les écoles pour une raison très simple :

Vidéo intégrée

Le télétravail sera maintenu dans les cas dans lesquels il est possible

Dans les cas où cela est possible, le télétravail devra être maintenu.

Certaines entreprises ne pourront pas reprendre leur activité le 11 mai, comme les restaurants et les bars.

Sinon, l’entreprise devra mettre en place des mesures pour que le travail puisse être effectué dans les meilleures conditions sanitaires possibles, avec le respect des gestes barrières.

Le plan de déconfinement et le port du masque

L’après 11 mai s’accompagnera d’une généralisation du port du masque. Edouard Philippe a assuré qu’un nombre suffisant de masques sera disponible à la sortie du confinement, grâce à une massification de la production ces dernières semaines.

Des masques grand public seront disponibles dans plusieurs types de commerce, dont les pharmacies et les bureaux de tabac.

Le gouvernement encourage toujours les Français à se fabriquer des masques aux normes Afnor, que tu peux retrouver en cliquant ici.

Les masques deviendront obligatoires dans certaines situations, notamment dans les transports en commun et pour les personnels d’établissements scolaires.

Des conditions seront de vente et d’achat seront mises en place pour éviter que des phénomènes de pénuries causées par l’achat en surnombre ne voient le jour.

Les transports pendant le déconfinement

Enfin, Edouard Philippe a fait des annonces concernant l’organisation des transports, dans lesquels la distanciation sociale est très difficile.

Le gouvernement souhaite faire reprendre une activité normale des transports en commun, mais en prenant des mesures pour éviter le risque accru de contamination.

Avec le télétravail, moins de personnes devraient emprunter les transports en commun, ce qui devrait éviter les rames de métro ou les bus bondés.

Le port du masque sera obligatoire, seul un siège sur deux pourrait être utilisable dans le métro, et des horaires pourraient être réservés à certaines catégories de personnes : par exemple, les heures de pointe seront réservées aux seules personnes se rendant au travail.

Pour décourager les déplacements d’un autre ordre, le Premier ministre a ajouté que ce n’était « pas le moment de partir en week-end ».

Les déplacements inter-départementaux ou inter-régionaux seront extrêmement limités.  Pour tout déplacement de plus de 100 km, un motif professionnel ou familial impérieux devra être invoqué.

Le calendrier et les conditions des retours en cours

Pendant son allocution, Edouard Philippe a réaffirmé l’importance du retour des élèves en cours au nom d’un « impératif pédagogique de justice sociale », et pour pallier les difficultés à suivre l’école à distance.

Le 11 mai, ce seront tout d’abord les écoles maternelles et élémentaires qui rouvriront, mais sur la base du volontariat.

Au 18 mai, ce sera au tour des collèges de rouvrir leurs portes avec le retour des classes de 6ème et de 5ème.

Pour ce qui est des lycées, rien n’est certain pour l’instant. Le gouvernement décidera fin mai si les lycées pourront reprendre leur activité début juin.

En effet, plusieurs catégories de départements seront définies : certains dans lesquels le virus circule beaucoup, et où les déplacements doivent être évités au maximum ; d’autres dans lesquels le virus circule peu.

Les réouvertures pourront également avoir des dates différentes selon les départements.

Enfin, il va sans dire que des conditions sanitaires strictes accompagneront les retours en cours.

Il y aura 15 élèves maximum par classes. Les élèves ainsi que le personnel devront avoir recours aux gestes barrières et à de nombreuses mesures d’hygiène. La distribution de gel hydroalcoolique sera également organisée.

Pour ce qui est du port du masque, il sera obligatoire pour le personnel, pour les collégiens et pour les lycéens.

Si tu travailles ou que tu es en stage, le télétravail sera maintenu là où il est possible au moins pour les 3 semaines à venir.

Le succès du déconfinement repose sur toi !

Une deuxième phase de déconfinement et de nouvelles règles seront établies le 2 juin.

Tu l’auras compris, même si le déconfinement te rendra quelques libertés, il ne s’agira pas d’un retour pur et simple à la vie d’avant.

« Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas au 11 mai », a en effet mis en garde le Premier ministre.

En attendant le 11 mai, poursuis tes efforts en continuant de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale afin que le plan de déconfinement élaboré par le gouvernement puisse être appliqué.

Et après le 11 mai, c’est grâce à toi que le plan de déconfinement pourra être couronné de succès. Sa réussite repose en effet sur les citoyens et citoyennes, et leur civisme.

La « chaîne virale » doit être remplacée par « une chaîne de solidarité », selon Edouard Philippe.

Alors prenons soin de nous et de notre entourage, essayons de diffuser des ondes positives et surtout n’oublions pas : on en sortira (déjà c’est une bonne nouvelle), et ce sera très bientôt qu’un souvenir qu’on discutera en apéro de juillet, entre deux débats filmographiques (car oui à ce stade, on deviendra tous des critiques de cinéma confirmés) !

Je te laisse méditer ces paroles, et te souhaite bon courage pour la suite du confinement, et pour l’après 11 mai. ♥

A lire aussi

faunes et femmes magazine

Les plus emblématiques d’une époque étant donner l’année 2020. Gérer une situation dans une ville agréssive, comment savoir gérer…

Une menace désigne le fait d’exprimer le projet de nuire à autrui (en portant atteinte à ses biens ou à sa personne). Il s’agit d’un acte d’intimidation visant à susciter de la crainte chez la personne visée.

Le monde est-il devenu fou

ces genres de personne alors quand je vous dis les aires de repos, c’est ainsi ce monde doit aimer autant voir, ces genre de personne faire sa devant vos enfants je comprends maintenant pourquoi il y a des tas de gamines et des gamins dans des situations si différentes d’autres enceintes d’autres il agresse alors des félicitations la France.

L’homme et la femme le cœur que s’éclairent les mobiles et les actes des créatures humaines des divorces ? Un Scandale en Bohême.

Je fais le distinguo entre l’adultère et la non-monogamie. L’adultère, c’est la violation d’un contrat. Les gens me comprennent de travers en pensant que je dis qu’avoir une liaison, ce n’est pas grave. Pas du tout! En revanche, je pense que notre prochain défi sera de reconsidérer la monogamie.

KODAK Digital Still Camera

APRÈS UN APPEL D’AIDE AU DÉPUTÉ DE MEURTHE ET MOSELLE

Dans le droit français, la notion d’exhibition sexuelle a remplacé celle « d’outrage public à la pudeur ». L’exhibition sexuelle est un délit puni par la loi dans la plupart des pays, et notamment en France. Qu’entend-t-on exactement par « exhibition sexuelle » ? Quelles sont les sanctions prévues par le code pénal ? Voici les réponses à toutes vos questions.

Témoignages : « Pourquoi je veux rester célibataire »

Le mal de notre siècle est le célibat. Et puis quand bien même vous trouvez quelqu’un :

soit vous vous lassez
soit c’est l’autre qui se lasse.
vous avez d’autres opportunités ailleurs
soit c’est l’autre qui en a. Au meilleur des cas, la relation ne durera pas. Ce qui vous frustre car au fond, vous aimeriez enfin satisfaire votre désir de fonder un couple dans la pérennité. Seulement voilà. Plus vous le voulez, et moins vous le concrétisez. Mais pourquoi doit-on rester célibataire à vie quand on a pourtant l’impression d’être quelqu’un de bien ?

ÊTRE REJETÉS PAR LEUR FAMILLE, CAR ON EST HOMOSEXUEL, TRANSGENRE OU AUTRES ?

Malgré l’évolution des mœurs, l’homosexualité reste toujours un sujet difficile de compréhension. Faire son coming out pour affirmer sa différence n’est, par conséquent, pas une épreuve facile. Le regard d’autrui, le jugement des autres, la peur du rejet de la société sont des expériences douloureuses à vivre. À l’instar, cacher sa vraie nature, son amour est aussi un mal-être. Pour vivre pleinement sa vie, un homosexuel a besoin, un moment de sa vie, de révéler son homosexualité.

A mother of Dong people who carries her children to the village. Photograped 1988

UNE AVENTURE, UN RÊVE, UN SOURIRE

Une véritable chance pour l’association « Un rêve, un sourire » qui réalise, par surprise, les rêves des enfants malades et/ou porteurs de handicap, depuis maintenant huit ans ! Partager sur …

Minimalisme Art Moderne

Peinture abstraite, 1960, 150×150 cm, huile sur toile. Une toile carrée (neutre, sans forme), d’un mètre cinquante de large, d’un mètre cinquante de haut, de la taille d’un homme (ni grande, ni petite, sans taille) à triple section (pas de composition), à une forme horizontale niant une forme verticale (sans forme, sans haut ni bas, sans direction), à trois couleurs (plus ou moins) sombres (sans lumière) et non-contrastantes (sans couleurs), à la touche du pinceau retouchée pour effacer la touche du pinceau, à la surface mate, plane, peinte à main levée (sans vernis, sans texture, non-linéaire, sans contour net, sans contour flou), ne réfléchissant pas l’entourage – une peinture pure, abstraite, non objective, atemporelle, sans espace, sans changement, sans référence à autre chose, désintéressée – un objet conscient de lui même (rien d’inconscient), idéal, transcendant, oublieux de tout ce qui n’est pas l’art (absolument pas anti-art). » Ad Reinhardt, 1961.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

AFRICAN ELITES PROGRAM

Online Training Course

%d blogueurs aiment cette page :