VivreTransFéminine

Pourquoi juger les apparences des autres est mauvais pour vous ?


Il n’y a que les esprits légers pour ne pas juger sur les apparences. Le vrai mystère du monde est le visible, et non l’invisible.

Juger les autres peut facilement glisser vers un jugement identique envers soi-même. La vérité est que nous, en tant qu’êtres humains, nous avons tendance à fusionner avec nos jugements et à les percevoir comme la pure réalité. Réfléchissez-y un peu. Si souvent, ce qui se passe dans les disputes est que nous fusionner avec nos opinions. Nous fusionnons, ce qui signifie que nous ne pouvons pas faire la différence entre ce qui est notre opinion et ce qui est la réalité. Et de cette façon, notre perception devient notre réalité. Cependant, ce n’est pas une réalité universelle. Nous finissons par croire nos pensées / jugements et à prendre nos pensées comme des faits. Nous croyons que cette personne est horrible. Nous croyons que le mobilier de cet appartement est laid. Nous croyons que le film était horrible. Au lieu de voir notre multitude de jugements comme une perception ou comme une lentille que nous mettons sur des situations, nous le voyons comme une vérité.

Quelle que soit leur religion, leur condition sociale ou leur origine, les personnes meurent d’envie que la justice soit appliquée dans la société.

Parler de justice sous-entend aborder d’innombrables questions.

Cependant, dans cet article, nous allons nous focaliser sur quelque chose qui n’a rien à voir avec le droit canonique, mais plutôt avec le ressenti psychologique du jugement des autres et du fait d’être jugé dans la vie de tous les jours.

Nous pourrions dire que certaines personnes ne jugent pas des situations de façon ponctuelle et isolée, mais elles assument le rôle de juge pour les petits événements de l’existence des autres, sans que personne ne leur ait rien demandé.

Évidemment, c’est une erreur, car même un juge de profession ne doit exercer son rôle en dehors de la salle d’audience.

Alors pourquoi la société est-elle remplie de faux juges ? Pourquoi certaines personnes estiment-elles que leurs jugements de valeur sont valides ? Comment en sont-elles arrivées à ce point ?

Pensez à la fréquence à laquelle cela se produit lorsque nous jugeons les gens, les films, les lieux et les choses. Nous ne réalisons pas que nous sommes le seul juge. Donc, si vous n’aimez pas un film, ce n’est pas que « le film était horrible », mais « je n’ai pas aimé le film ». Ces deux expressions expriment le même sentiment. Cela a un impact sur le niveau de conversation et la curiosité que nos mots apportent. Et en fin de compte, cela influe sur les jugements que nous faisons sur nous-mêmes.

Juger les autres sans cesse est devenu un rituel faisant partie de notre vie quotidienne ! Il s’agit de poser des étiquettes sur les gens : « celui-là est trop arrogant », « l’autre est trop timide »… Personne n’aime être jugé, et pourtant, ne pas ou moins juger semble difficile…

En tant qu’humains, nous avons naturellement tendance à imposer nos croyances aux autres. Certains prennent leurs croyances pour des vérités absolues à ne pas discuter, et se permettent de critiquer les croyances des autres. Vous avez aussi celui qui aime un style de musique comme le Jazz, et qui critique quelqu’un qui aime la musique country ou autre.

Ce message traite également de la façon dont la langue utilisée pour décrire les personnes, les lieux et les choses peut également influer sur la langue que nous utilisons lorsque nous parlons de nous-mêmes. Nous faisons souvent des déclarations générales qui impliquent une sorte de vérité universelle. Remarquez comment le language que vous utilisez décrit les meubles (par exemple, «c’est laid») ou les gens (par exemple, «il est ennuyeux»). Le même langage que nous utilisons pour décrire d’autres personnes, des objets, des films en dehors de nous est souvent le même langage dur et impitoyable que nous utilisons pour nous juger. Nous pourrions dire que certaines personnes ne jugent pas des situations de façon ponctuelle et isolée, mais elles assument le rôle de juge pour les petits événements de l’existence des autres, sans que personne ne leur ait rien demandé.

Les humains peuvent évaluer à peu près n’importe quoi d’innombrables façons, et pourtant ne pas voir que ce processus est arbitraire et non une propriété de la nature (par exemple, une rose est une rose même si vous la qualifiez de belle, laide, précieuse, muette, etc.). Nous ne voyons pas les choses pour ce qu’elles sont, nous voyons les choses à travers la lentille de notre esprit.

Juger peut être un frein à nos relations personnelles et professionnelles. Nous limitons notre vision de l’autre et nous ne nous donnons pas le temps de voir ses vraies valeurs. Il faut apprendre à remettre en question ses jugements.

Moins juger demande du temps et de la pratique. Il existe des techniques qui vous aideront à moins critiquer ou juger les autres.

Il serait donc intéressant d’observer quelques caractéristiques communes de ces juges improvisés, qui n’ont ni robe, ni perruque blanche; mais qui se permettent parfois d’exécuter des sentences douloureuses et toxiques à tout leur entourage.

Evidemment, c’est une erreur, car même un juge de profession ne doit exercer son rôle en dehors de la salle d’audience.

Alors pourquoi la société est-elle remplie de faux juges ? Pourquoi certaines personnes estiment-elles que leurs jugements de valeur sont valides ? Comment en sont-elles arrivées à ce point ?“Je déteste les jugements qui écrasent et ne transforment pas.”

Il serait donc intéressant d’observer quelques caractéristiques communes de ces juges improvisés, qui n’ont ni robe, ni perruque blanche; mais qui se permettent parfois d’exécuter des sentences douloureuses et toxiques à tout leur entourage.

Les personnes qui jugent les autres :

  • Selon elles, les réussites des autres sont dues à des causes externes, instables et spécifiques, et les leurs sont dues à des causes internes, stables et non-spécifiques à la situation. En d’autres termes, leur réussite est justifiée, et celle des autres est généralement le fruit du hasard.
  • Elles ne sont pas satisfaites de ce qu’elles font et elles prennent très mal le fait que quelqu’un soit satisfait.
  • Elles aiment justifier leurs choix de vie en dénigrant la vie des autres. Souvent, elles diront : « Après tout je ne suis pas si mal, regarde X ».
  • Elles ne sont pas faciles à détecter car ce ne sont pas des personnes froides. Elles n’ont généralement pas non plus de mauvais sentiments. Cependant, elles sont fortement frustrées et la frustration conduit à l’agressivité, qui peut se manifester de différentes façons.
  • Généralement, elles détestent une grande partie de leur vie. C’est pourquoi, elles tentent d’intoxiquer la vie des autres, dans la mesure du possible.
  • Elles donnent leur avis sur les autres, non pas depuis un point de vue global qui comprendrait tant les échecs que les réussites de la personne, mais elles jugent en se basant sur des généralisations qui les ancrent dans le réductionnisme, la bêtise et la subjectivité.
  • Elles sont tourmentées et préoccupées par les décisions qu’elles ont prises, qui n’étaient pas réellement souhaitées.
  • Elles sont facilement irritables.
  • Indubitablement, elles parlent des gens et non d’idées.
  • Elles ont des valeurs qui ne servent pas à les apaiser ou à aider leur entourage, mais à juger les autres de façon continue.
  • Elles ont peu de hobbies et d’activités qui leur paraissent intéressantes.
  • Leurs critiques reflètent la plupart du temps leur désir d’expérimenter ce que la vie leur a refusé ou ce qu’elles n’ont pas réussi à obtenir.
  • Elles ne cherchent pas à s’améliorer. Elles considèrent que la meilleure façon de se mettre en avant c’est de réduire la valeur des personnes qui les entourent.
  • Généralement, elles n’expriment pas leur opinion en présence de beaucoup de personnes. Cela ne leur paraît pas intéressant, alors elles les mettent simplement en évidence.
  • Elles sont très peu autocritiques envers ce qu’elles accomplissent. Elles n’aiment pas se sentir jugées sur une tâche qui les obligerait à démontrer leur implication.
  • Leurs jugements peuvent être légers et privés ou dangereux et publics.

 

Elles ne cherchent pas à s’améliorer. Elles considèrent que la meilleure façon de se mettre en avant c’est de réduire la valeur des personnes qui les entourent.

– Leurs jugements peuvent être légers et privés ou dangereux et publics.

Vous devez ignorer ces personnes et ne jamais leur offrir la chance de blesser votre réputation personnelle ou professionnelle face à un grand nombre d’amis, à certains membres de votre famille ou toute autre audience.

Face à ce genre de personnes, la seule arme utile est l’ignorance. Cependant, vous devez rester sur vos gardes et vous préparez pour ne pas qu’elles dépassent les limites de votre intimité de façon déplacée.

“Il y a des bougies qui éclairent tout sauf leur propre chandelier.”

Vous devez ignorer ces personnes et ne jamais leur offrir la chance de blesser votre réputation personnelle ou professionnelle face à un grand nombre d’amis, à certains membres de votre famille ou toute autre audience.

D’autres méthodes vous permettront de changer votre vision des choses, ainsi que de maintenir une bonne relation avec les autres :

Se demander pourquoi

Si vous portez un jugement sur quelqu’un, essayez de savoir pourquoi ! Pourquoi je juge cette personne ? Pourquoi je lui reproche cela ? Pourquoi elle est souvent solitaire ? C’est en répondant à ces questions que vous allez découvrir une explication, ou vous rendre compte que ce n’est que le miroir de vos propres comportements…

Développer un état d’esprit moins critique

Il faut aussi apprendre à être plus compréhensif ! Quand vous portez un jugement sur quelqu’un en une situation donnée, il faut prendre le temps de faire des suppositions sur cette situation et apprendre à être compréhensif en trouvant des excuses à son attitude. Essayez aussi de voir les qualités de cette personne, ce qui vous permettra de l’apprécier davantage et de mieux comprendre ses comportements à l’avenir.

Entraînez-vous à vous arrêter dès que vous vous retrouvez en train de juger quelqu’un. Le jugement vient souvent automatiquement dans notre esprit, mais il faut apprendre à le freiner tout de suite.

Apprendre à faire des critiques constructives

Il est aussi important de penser à présenter votre critique entre deux compliments, tout en commençant les phrases avec « je » et non pas « tu ». Le fait d’utiliser « tu » met automatiquement l’interlocuteur sur la défensive.

Évitez de conclure votre jugement trop hâtivement. Si vous êtes convaincu de votre opinion, donnez-vous le temps de bien réfléchir à la formulation de vos critiques pour qu’elles soient perçues positivement si vous voulez lui en faire part.

Donc, la prochaine fois que vous commencez à juger quelque chose ou quelqu’un d’autre, pensez à toutes les fois que vous avez jugé vous-même. Donnez la même miséricorde aux autres que vous voudriez pour vous-même. Vous êtes juste un point de vue et il y a autant de perspectives dans le monde qu’il y a de gens. Alors choisissez vos mots attentivement parce que nous enveloppons nos paroles avec des jugements qui sont autodestructeurs, négatifs et ne nous aident pas à nous rapprocher de nos buts et valeurs. Nous devons reconnaître que nous ne sommes pas les seuls à émettre des jugements. Les jugements sont simplement notre manière de voir le monde, qui est juste une perspective.

Vous allez remarquer qu’en utilisant ces méthodes, vous allez changer d’avis sur les personnes que vous critiquiez auparavant, et peut-être même les apprécier et les encourager au lieu de leur dire comment ils doivent être.

Restez dans le calme de la pleine conscience et vous verrez tout cela vous apparaître très clairement sans effort de votre part ! Excellente journée à vous.

A LIRE SUR FAUNES ET FEMMES MAGAZINE

Fête des grands pères


La date de la fête des grands-pères correspond au premier dimanche du mois d’octobre, chaque année. La fête des grands-pères en 2020 correspondra au dimanche 4 octobre. Faire plaisir à un grand-père. L’occasion est parfaite pour rapprocher les générations en organisant un repas festif autour de « papy » le jour de la fête des grands-pères. Vous pourrez souligner la fête des grands pères en 2019 en lui …

Créer, développer, faunes et femmes magazine une maison d’édition à soutenir


Les services proposés se ressemblent, mais les cagnottes ne sont pas similaires. Voici notre top 5 des cagnottes en ligne. Leetchi. Créée en 2009, la plateforme Leetchi est 100% made in France. Cette cagnotte très accessible a séduit plus de 12 millions d’utilisateurs dans le monde, et plus exactement dans 150 pays. 700 millions d’euros ont été collectés sur la plateforme depuis sa …

Un cœur doit se battre pour l’amour et non pour la haine.


Mais voilà la vérité: le véritable amour est chaotique, émaillé de frustrations et de déceptions, de disputes et de compromis, d’énervements et d’incompréhensions. Aucun couple ne sort de chaque conflit en tombant rigoureusement d’accord sur tout.

Minimalisme : un mode de vie qui élimine les excès


Minimalisme : la définition simple. Le minimalisme est un mode de vie à part entière dont l’objectif est de se concentrer sur ce qui nous est vraiment utile pour vivre bien et mieux. Adopter ce style de vie, c’est donc éliminer les excès, les choses superflues pour ne garder que l’indispensable. En suivant les grands principes du minimalisme, ceci permet également de réaliser des économies non négligeables.

RELAXATION : Combattre le stress et lâcher-prise


L’accumulation de stress peut avoir de nombreux effets néfastes sur l’organisme : fatigue, hypertension, troubles intestinaux… Plutôt que d’avoir recours à des méthodes non naturelles pour se relaxer, pratiquer une activité physique permet de retrouver sa sérénité et de prendre soin de sa santé. Conseils pour remettre votre corps en…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.