Aller au contenu principal

Témoignages : « Pourquoi je veux rester célibataire »

Dix d’entre elles nous expliquent pourquoi, Etre célibataire a ses avantages et ces femmes l’ont bien compris. et tu subis la pression de tes proches, selon lesquels ce n’est pas « normal » ? contre vents et marées, elles veulent rester des « single ladies ».

« CAR J’ATTIRE LES RELATIONS INSTABLES »

« Je ne veux pas paraître méchante avec les amoureux que j’ai rencontrés dans ma vie, mais certains m’ont vaccinée des relations. Ceux qu’on appelle entre nous les « bolosses », très peu pour moi. Je les attire on dirait ! J’ai choisi d’être célibataire plutôt que de jongler entre les relations instables qui me compliquent la vie plus qu’autre chose. Puis, il paraît que c’est lorsqu’on ne cherche pas que l’amour se dévoile. Attendons alors ! » Sarah, 30 ans.

« CAR JE NE VEUX RENDRE DE COMPTE À PERSONNE »

« In-dé-pen-dan-ce. C’est mon leitmotiv. Certains diront que le couple est aussi synonyme de liberté et d’épanouissement, mais j’ai la conviction que cela n’est possible que lorsqu’on est seule à gérer sa vie. Je n’ai aucun compte à rendre à personne, et ça, c’est ce que j’aime. Si je devais me mettre en couple demain, cela devrait être l’une de mes conditions non-négociables. » Lorraine, 35 ans.

« CAR J’AIME VIVRE L’EXCITATION DES PREMIÈRES RENCONTRES »

« La surprise de la rencontre ! Voilà ce qui m’excite, ce qui m’enthousiasme vraiment. Dans une relation, je préfère les débuts. C’est pour cela que j’ai une prédilection pour le célibat. J’aime aller à un premier rencard, me préparer, découvrir le prétendant que j’ai en face de moi. Mais n’allez pas croire que j’enchaîne les « plans cul », au contraire. Le passage à l’acte est une autre étape à laquelle je n’arrive pas systématiquement. En revanche, je suis accro aux applis de rencontres pour m’organiser des rendez-vous. Mais je n’exclus pas un jour de m’engager. » Sophia, 32 ans.

« CAR JE VEUX ME CONSACRER À MA CARRIÈRE »

« Je fais partie des femmes qui se sont dit : « Entre l’amour et le travail, fais un choix. » Il y a un an, j’ai mis fin à une relation de cinq ans pour me concentrer sur ma carrière professionnelle. Mon compagnon ne comprenait pas mon rythme de travail (je suis intermittente du spectacle). Je ne peux pas être à 100% sur les deux fronts. J’ai donc décidé d’être focus sur mon travail pendant quelques années, pour ensuite tenter de rencontrer l’homme de ma vie ! Mais j’espère ne pas passer à côté entre temps ! » Elodie, 29 ans.

« CAR JE SUIS UNE CÉLIBATTANTE »

« Je crois que je suis amoureuse du célibat. J’aime être tranquille, seule et disponible pour mes amies. J’aime n’avoir à m’occuper que de moi, sans me prendre la tête. Et même si j’ai eu des relations très épanouissantes, elles ne l’ont jamais été autant que le célibat. Bref, je suis ce qu’on appelle une « célibattante », une femme heureuse et épanouie dans son célibat, comme bien d’autres. D’ailleurs, mon statut marital sur Facebook n’a pas changé depuis trois ans ! » Nadia, 26 ans.

« CAR JE SUIS TROP DÉÇUE PAR LES HOMMES »

« Pendant longtemps, j’ai enchaîné les relations amoureuses. Je ne supportais pas d’être seule. Mais après plusieurs échecs, j’ai préféré m’enfermer dans le célibat, volontairement. Et je ne m’en porte pas plus mal, je suis heureuse. Aujourd’hui, je n’imagine pas revivre une histoire d’amour avec un homme. » Shanna, 39 ans.

« CAR JE ME RÉSERVE POUR L’HOMME DE MA VIE »

« Dit comme ça, cela fait un peu « nunuche qui attend le prince charmant ». Mais je ne veux pas perdre mon temps avec des hommes qui ne me correspondent pas. « Comment savoir si un homme en vaut la peine ou non ? « , me demandent mes amies. Je leur réponds que j’ai besoin de connaître et de découvrir un homme avant d’envisager une relation avec lui. Un jour, je tomberai certainement sur un homme qui « en vaut la peine ». » Betty, 32 ans.

Qui exige de toi que tu sois « normale » ?

Ce genre de remarque m’intrigue beaucoup par ce qu’elle dit des gens qui les formulent.

D’ailleurs, qui sont les gens qui te font ce genre de remarques ?

Est-ce que ce sont des proches auxquels tu tiens, qui sont censés te soutenir ? Auquel cas, ça vaut le coup de te prendre la tête en soulevant le débat !

Si la question est bienveillante, alors ces gens ont sûrement peur pour toi. Peur que tu sois « bizarre » et surtout que tu en souffres. Sophia, 34 ans

Pourquoi ce n’est pas « normal » de ne pas vouloir de relation ?

J’ai vraiment du mal avec ce mot, « normal ». Car je ne le comprends pas. Mais soit. Je vais plutôt utiliser le terme « bizarre », il a déjà un peu plus de sens à mes yeux.

Déjà, quand bien même tu serais bizarre car tu ne souhaites pas être en couple, je ne vois pas le problème.

Bizarre, ça veux dire être singulière, se démarquer ! Encore une fois, je ne vois pas pourquoi des gens s’en serviraient pour évoquer quelque chose qu’ils considèrent comme négatif.

Ensuite, ce qui compte ce n’est pas de faire les choses pour être comme tout le monde. Ce qui compte c’est de faire les choses pour être bien, SOI.

Toutes proportions gardées, ceci dit, car je vais ressortir ce vieux dicton :

La liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres.

Si tout le monde appliquait cette phrase comme une règle inviolable, on vivrait actuellement dans le meilleur des mondes.

Que signifie ce dicton ? Que tu peux faire ce que tu veux dans la limite où tu n’empiètes pas sur le bonheur de quelqu’un. En gros, toi, tu n’emmerdes personne en te consacrant à toi-même.

Mais ceux qui y voient un problème, eux, empiètent sur ta liberté à toi en donnant leur avis probablement non sollicité…

Encore un truc que j’ai du mal à comprendre : pourquoi les gens mettent-ils tant d’efforts à se mêler de la vie des autres au lieu de se consacrer à améliorer la leur ?

Tu AS « quelqu’un dans ta vie ». Tu as des gens dans ta vie. Tu as tes proches, tes amis, peut-être des animaux de compagnie, et toi-même.

Pourquoi « avoir quelqu’un dans sa vie », ça signifierait choisir une personne avec laquelle tu décides d’être une paire, avec laquelle tu dois être romantique, fidèle, et avoir une relation amoureuse et sexuelle ?

C’est super pour les gens qui aiment ça. Vraiment. Et eux, on ne les embête pas.

Mais si toi t’as pas envie, pourquoi se forcer ?

C’est comme si des célibataires bien dans leur vie venaient dire à des gens en couple :

C’est pas normal d’être en couple, je sais que tu n’es pas heureux comme ça. Pour être normal, pour s’épanouir, il faut être célibataire.

Ça n’a aucun sens, on est d’accord ?

Chacun fait ce qui le rend heureux. Si c’est de te marier et avoir beaucoup d’enfants, super pour toi. Si c’est d’être dans une relation libre ou de polyamour, super aussi. Si c’est être seule, pareil, SUPER.

Il y a plein de célibataires disponibles pour de bons moments à partager ensemble, de manière passagère ou plus permanente, et ça se passe très bien pour elles et eux.

Il y en a qui n’ont pas envie de se cantonner à des choses délimitées. Il y en a pour qui le romantisme n’est pas une priorité. Julie, 31 ans

Faire le choix d’être célibataire

Donc revenons à toi Nadia, toi pour qui le célibat est un choix.

Des célibataires qui recherchent une relation, il y en a un paquet. Trouver quelqu’un qui cherche à se mettre en couple, c’est simple (après, c’est la compatibilité qui peut être délicate).

Se suffire à soi-même sans vivre à travers le regard de l’autre, c’est plus compliqué.

Tu n’es pas moins désirable et tu ne mérites pas moins d’amour que qui que ce soit d’autre. Et ton problème, ce n’est pas que personne ne veut de toi. C’est TOI qui ne veux de personne ! Et c’est pas un problème.

C’est marrant, comme les gens ont l’air de tout de suite se dire que t’es pas normale ou bizarre car « les autres » ne veulent pas de toi…

Sans se dire que, peut-être, que c’est toi qui ne veut pas d’eux.

Mais non, j’oubliais, ça c’est juste une excuse, au fond tu n’es qu’une célibataire désespérée, ben oui ! (NON.)

Tu n’es pas une vieille patate rassise, tu es une merveilleuse créature, tu n’aurais aucun mal à trouver quelqu’un.

Et ce n’est même pas que tu es « difficile » ou que tu attends naïvement le prince charmant. C’est que tu apprécies ta propre compagnie !

Et celle de tes proches. Et peut-être même, tiens, celle de tes plans cul.

Si avec TOUT ça, les gens qui formulent le type de remarques qui ont donné naissance à cet article continuent à te regarder de travers, voire avec pitié…

Il y aura moins de gens, c’est sûr. Mais de toute façon, tu es du genre à privilégier le bien-être personnel à la conformité, donc tout ira bien pour toi !

Le meilleur conseil que je puisse te donner, c’est de les dégager gentiment de ta vie et de commencer à faire un petit tri. Du genre, garder seulement à tes côtés des personnes bienveillantes.

Si tu te trouves dans cette situation, partage ton expérience dans les commentaires, ainsi que tes conseils pour rabrouer le caquet des mauvaises langues OBSÉDÉES par le couple !

A LIRE SUR FAUNES ET FEMMES MAGAZINE

L’amour trans hétéro la discrimination qu’elle scandale

Pour les personnes qui ne souhaitent pas subir ce traitement, « la seule alternative est de vivre dans l’incertitude », écrit Sakris Kupila. Sans réforme, les personnes trans restent dans l’incertitude juridique et le genre auquel elles s’identifient n’est pas reconnu.

La pudeur sexuelle est un progrès sur l’exhibitionnisme des singes. Le monde part définitivement en vrille

N
ous savons combien il est important pour les bébés de recevoir des soins qui alimentent leur sensualité, dans le respect de leur personne. Très vite, on repère les bébés sensibles à ces contacts, ceux qui s’y refusent, ceux qui initient les câlins, ceux qui s’en détournent aussi. C’est de manière privilégiée, au moment des soins de nourrissage ou de change, que se vivent ces échanges qui doivent dans une juste distance et sans les brusquer, permettre aux bébés de se relâcher, de se lover, ou de se laisser déshabiller en confiance.

Le monde est-il devenu fou

ces genres de personne alors quand je vous dis les aires de repos, c’est ainsi ce monde doit aimer autant voir, ces genre de personne faire sa devant vos enfants je comprends maintenant pourquoi il y a des tas de gamines et des gamins dans des situations si différentes d’autres enceintes d’autres il agresse alors des félicitations la France.

chargement…

Something went wrong. Please refresh the page and/or try again.

3 Comments »

  1. Bonjour Diana, je crois que les gazelles sont jaseuses de vous , gare aux prédateurs
    Pourquoi voulez-vous rester célibataire ? , alors que vous devez donner naissance à de beaux enfants et filles pour faire perpétuer votre beauté à travers eux , et non pas parrainage d’un enfant qui n’a pas les mêmes gènes que vous !!!!!

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Notes & Silence

Zen, Meditations, Poetry

La voiedumilieu

Just Be Yourself !

%d blogueurs aiment cette page :