AMOUR-SEXUALITÉ-VIE ET PRATIQUE

Amour & Sexo pour pimenter sa vie sexuelle en été.


Dr Grey dit toujours. Où toucher un homme pour qu'il décolle ? Découvrez 15 zones érogènes à titiller pour faire monter son excitation lentement … mais sûrement.

Masser, caresser, effleurer, embrasser, … quelles sont les 15 zones érogènes où toucher un homme pour qu’il décolle ?

Faire l'amour en plein été n'est pas toujours des plus agréables. La chaleur, la moiteur... Tout cela ne joue pas au rapprochement des corps. Mais cela ne signifie pas qu'il faudra faire ceinture jusqu'au retour de l'automne. Il suffit de trouver les bonnes astuces pour faciliter les rapprochements durant l'été...

Investissez dans des draps en satin

Le satin est une matière ultra-sensuelle, toute douce, et qui a l’avantage d’être bonne pour la peau, puisqu’elle empêche cette dernière de se déshydrater pendant la nuit. Mais surtout : c’est une matière qui reste fraîche, en particulier si vous choisissez du linge de lit de couleur claire. Entre la fraîcheur de vos draps en satin et la douceur de la matière sur votre peau, votre lit sera un véritable appel à la luxure.

Il n’y a pas d’amours impossibles, du moins je n’en connais point. Il n’y a que des amours contrariés et violentés par des tiers ou des règlements ou encore interdits par des tabous. Et ils sont plus nombreux qu’on ne peut l’imaginer. Des amours entravés par des peurs, dévoyés par des leurres, ballottés par des vents contraires, freinés par des obstacles réels ou fantasmés, barrés par des écueils que l’on imagine pour soi, pour l’autre… oui il y en a beaucoup.

Il n’y a pas d’amours impossibles, car c’est justement l’une des grandes forces de l’amour, d’être porteur d’une telle énergie, qu’il est capable de traverser beaucoup de difficultés, de s’opposer à des dangers sans noms, de vaincre toutes les oppositions ou de dépasser toutes les entraves. C’est vrai qu’il y a des amours fragilisées par le doute, blessées par des contradictions, dévoyées par des croyances ou encore assassinées par des certitudes erronées. C’est vrai qu’il y aussi des amours qui dérangent, qui inquiètent un entourage, menacent des proches (qui vont se jeter dessus pour les disqualifier, les déchiqueter) ou encore des amours qui vont réveiller d’anciennes blessures mal cicatrisées et faire reculer, empêcher la rencontre avec un bonheur possible.

Il y a des obstacles, non au sentiment amoureux, mais à sa réalisation, à son épanouissement, et certains sont plus infranchissables que d’autres. Ceux en particulier qui relèvent d’une croyance religieuse, d’un parti pris politique, culturel, ou encore de décisions prises à un niveau abstrait, aveugle ou collectif, et donc inaccessible, sur lesquelles l’individu n’a pas de prise.

Donnez-vous rendez-vous sous la douche

Prendre une douche à deux, c’est forcément l’occasion d’être collé-serré. Cette technique permet de se rapprocher en hiver sous l’eau chaude, mais en pleine canicule, misez plutôt sur une eau tiède, voire fraîche si vous êtes capables de le supporter. Mais attention : faire l’amour sous la douche, c’est tout un art. Attention à éviter les glissades pour ne pas vous blesser, et pensez à glisser du lubrifiant au milieu des gels douches et autres shampoings : l’eau a en effet tendance à compliquer la lubrification intime.

ASTUCES pour faire l’amour SOUS LA DOUCHE !

Le seul amour impossible, qui ne peut se vivre, est l’amour incestueux, avec l’interdit irréductible d’avoir une relation sexuelle. Tel cet homme déchiré, qui me disait avoir retrouvé sa sœur, qu’il n’avait jamais connu, avant trente ans et dont il était devenu profondément amoureux, sans pouvoir se défaire de ce sentiment.

Certes, le sexe reste la zone la plus érogène de l’homme mais parfois, c’est bon aussi de le faire languir, de faire monter la température doucement et de prendre son temps. Testez sa capacité de résistance et explorez toutes les zones hot où toucher un homme du bout des orteils à la pointe des cheveux pour qu’il décolle !

Il n’y a donc pas d’amours impossibles, mais seulement des relations amoureuses qui paraissent impossibles Mais face à cela, nous connaissons tous des histoires d’amour qui avaient contre elles toutes les forces contraires de l’univers, qui auraient dû être impossibles et qui cependant ont pu se vivre et même durer au delà de tous les interdits, de tous les empêchements. L’amour, outre qu’il est porteur d’une énergie rare, recèle quelques-uns des mystères de la vie qui lui donne une puissance inouïe dont la force nous émerveille sans nous surprendre quand nous en sommes les bénéficiaires.

Petit rappel: communiquez toujours avec votre partenaire, une personne n’est pas l’autre donc souvenez-vous de ce qu’il aime, emmenez-le vers de nouveaux horizons en douceur et soyez toujours en accord avec vous-mêmes. Une sexualité épanouie n’est jamais à sens unique !

1. LES DOIGTS ET LA PAUME DES MAINS

Tenir la main de quelqu’un est souvent vu comme étant un acte romantique quotidien. Mais sachez que cette petite habitude peut également devenir une pratique érotique des plus jouissives. La partie centrale de la main étant tendre et riche en nerf, n’hésitez pas à commencer par la masser pour relaxer votre partenaire. Appliquez des pressions circulaires intenses de l’intérieur vers l’extérieur puis attardez-vous sur le bout de ses doigts, une zone hyper sensible. Caressez-les, mordillez-les, embrassez-les, léchez-les… À pratiquer au lit mais aussi dans la voiture, au ciné, au resto…. Bref, quand vous avez envie de lui signifier que vous aimeriez rentrer, là, maintenant, tout de suite.

Les positions les plus difficiles du Kamasutra

La piscine, oui, mais privée !

Faire l’amour dans une piscine fait partie des fantasmes les plus répandus. C’est sensuel, et il y a un petit côté excitant à l’idée de faire l’amour en plein air. Mais encore une fois, la prudence est de mise si vous souhaitez tenter l’expérience. Évitez les piscines publiques, qui sont un nid à bactéries et dont les visiteurs n’ont aucune envie de vous regarder faire vos petites affaires. Pensez à enfiler un préservatif avant de rentrer dans l’eau, et encore une fois, ne zappez surtout pas le lubrifiant, essentiel pour prendre du plaisir à deux dans l’eau.

Jouez avec des glaçons

D’accord, c’est un peu cliché, mais cela ne signifie pas que ce n’est pas efficace. Pour se rafraîchir à deux, prévoyez quelques glaçons, et amusez-vous à les faire glisser sur le corps de votre partenaire. Les lèvres, le cou, les seins, le ventre ou encore le creux des reins sont des zones particulièrement sensibles, et le froid des glaçons contrastera avec la chaleur de vos lèvres et de vos mains. Évitez toutefois le contact entre les petits cubes de glace et les parties génitales, nettement moins plaisant. En particulier pour ces messieurs…

Choisissez des positions adaptées

Si le missionnaire est idéal pour se tenir chaud au cœur de l’hiver, en été, privilégiez les positions qui permettent de ne pas rester trop collés l’un à l’autre. Levrette, amazone, balancelle inversée… Il en existe même une intitulée la vague déferlante. Un nom évocateur, et terriblement rafraîchissant, non ? Le Kamasutra regorge de bonnes idées pour prendre du plaisir en limitant les contacts. À vous de trouver l’option qui vous convient.

2. L’ARRIÈRE DES GENOUX

Cela peut paraitre surprenant à première vue, mais n’oubliez pas qu’il n’y a pas de règles en matière d’excitation. Chaque personne est différente et appréciera d’être stimulée de manière personnelle. Ainsi, l’arrière des genoux est encore une zone érogène insoupçonnée et rarement explorée. Mais la peau très fine située à cet endroit ne demande qu’à être cajolée. Laissez glisser vos doigts avec légèreté et câlinez cette surface tout en douceur dès le réveil.

3. LES TÉTONS

Selon une étude menée par l’université de Sheffield au Royaume-Uni en 2006, seule la moitié des hommes apprécieraient une stimulation de leurs tétons. Gardez donc en tête que certains en sont dingues mais que d’autres détestent. Avant de vous lancer dans un chouchoutage de ses mamelons, communiquez ! Demandez-lui ce qu’il apprécie et comment. S’il est « pro-téton », voici quelques conseils: commencez par caresser la poitrine de votre homme, passez vos doigts dans ses poils, massez délicatement ses mamelons et concentrez-vous ensuite sur ses tétons. Allez-y avec les doigts, les lèvres, la langue et la poitrine pour les stimuler. Cette zone bourrée de terminaisons nerveuses ne sera pas insensible à vos caresses. Le must ? Jouez avec les températures ! Soufflez de l’air chaud ou prenez un glaçon en bouche avant de lécher ses tétons. Vous pouvez même légèrement les mordiller…

4. LES OREILLES

Stimuler les oreilles, c’est un peu le grand classique de ce qu’on appelait autrefois « les préliminaires ». Aujourd’hui, plus besoin de savoir si on le fait avant, après ou pendant tant qu’on y prend du plaisir. Sachez d’ailleurs que mordiller les lobes d’oreilles correspond souvent à de véritables petites décharges électriques dans le corps de votre partenaire. Mais n’oubliez pas non plus de titiller l’hélix (contour supérieur) et l’arrière de l’oreille, une zone tout aussi érogène mais plus fréquemment oubliée.

5. LES TESTICULES ET LE PÉNIS

On ne va pas vous faire un dessin. On suppose que vous y aviez pensé. N’hésitez pas à embrasser, masser, sucer ou lécher les testicules de votre partenaire. Laissez-le vous guider. Cette zone est ultra sensible, vos caresses doivent être délicates. Certains hommes ne supportent d’ailleurs plus d’être touchés à cet endroit après l’amour.

6. LE BAS-VENTRE

Evidemment, plus on se rapproche du sexe, perçu comme l’organe le plus érogène chez l’homme et plus on touche à des zones sensibles. Précisément cinq centimètres sous le nombril, dessinez des cercles, des 8, tapotez doucement et faîtes lentement descendre vos doigts en effleurant tout doucement le début du pubis. Et constatez l’effet produit. En plus d’être agréable, votre partenaire ne pourra s’empêcher de s’imaginer la suite et de profiter pleinement de ces possibles scénarios les yeux clos.

7. LE COU

Qui ne perd pas les pédales avec des bisous dans le cou ? La ligne reliant le bas du menton à la pomme d’Adam est également une zone à explorer. Attention tout de même cette zone est sensible, ne lui provoquez pas une quinte de toux en pressant trop fort. Commencez donc par y déposer vos lèvres délicatement, effleurez son cou et sa nuque des doigts, déposez-y des baisers plus ou moins intenses, plus ou moins fréquents… Si vous sentez que votre partenaire est à la recherche de sensations plus fortes, rien ne vous empêche de serrer vos mains autour de son cou afin de le maintenir dans une position de soumission. Les plus sauvages apprécieront aussi l’asphyxie érotique. Mais pour cela, faites bien attention, communiquez, prenez vos précautions et renseignez vous sur la technique !

8. LA CLAVICULE

Caressez cet os et la « goutte » située au centre. Chatouillez cette zone si sensuelle  avec les doigts et déposez-y des baisers langoureux. Vous pouvez même vous occuper de cette zone avec une main et d’une située bien en-dessous de la ceinture avec l’autre…. Frissons garantis !

9. LE CREUX DES HANCHES

Tout comme le bas du ventre, le creux des hanches fait partie de cette zone « de proximité » qui fait automatique grimper la température et le boxer de votre mec. Notre conseil pour augmenter le plaisir et le voir se languir ? Tournez autour du pot ! Prenez votre temps. Avec vos doigts, votre bouche vos seins ou votre sexe, venez le stimuler de haut en bas, attardez vous sur ses poils, chatouillez ses hanches, descendez et remontez avec votre langue… Obligez-le à ne pas trop bouger, soyez maîtresse de la situation et arrêtez-vous quand ses cris de plaisirs deviennent haletants !

10. L’INTÉRIEUR DES CUISSES

Selon votre humeur, déposez-y des baisers ou mordez-le. Oubliez cette idée que tout ce qui ne touche pas directement aux parties génitales ou à la pénétration fait partie des préliminaires. Envisagez votre rapport sexuel comme vous l’entendez et dans l’ordre que vous souhaitez. Dans tous les cas, cette zone hyper sensible et rarement touchée, sera votre meilleure alliée pour le faire grimper aux rideaux.

11. LES FESSES

Abordons un point fâcheux: les fesses. Que tous les hétérosexuels se détendent la nouille: le fait d’éprouver du plaisir grâce à la stimulation des fesses et/ou de l’anus n’a aucun rapport avec l’orientation sexuelle ! Que certains hommes, détachés des stéréotypes, ne ressentent rien ou n’apprécient pas qu’on les touche est une autre question. Mais sachez que la gente masculine est plutôt réceptive aux sensations de plaisir de cette zone. Empoignez ses fesses, caressez-les, chevauchez-les, massez-les…. Et n’oubliez pas le point P, le point prostatique, équivalent du point G chez les femmes. On peut le stimuler de l’extérieur avec les doigts ou la langue, mais aussi de l’intérieur avec des accessoires ou un habile doigté. Plus d’infos ? Ici ! 

12. LES POIGNETS

Et plus particulièrement, le dessous. Dessinez-y des formes, des lettres et faites-lui passer un message … coquin ou pas.

13. L’INTÉRIEUR DES COUDES

Tout dépend des circonstances car, parfois, cette zone provoque des fous-rires chez les personnes sensibles aux chatouilles, mais, croyez-nous, en tête à tête et en nuisette, plantez votre regard dans le sien et faites glissez  vos doigts sur son bras, il n’aura plus du tout envie de rire …

14. ENTRE LES OMOPLATES

La zone située entre les omoplates est souvent une zone de tensions musculaires où le stress s’accumule au quotidien. Installez-vous sur lui et massez-le, d’abord en l’effleurant puis à pleines mains. Il devrait rapidement sentir ses épaules se relâcher, sa nuque devenir plus souple et son taux d’anxiété redescendre alors que côté excitation ça ne fait que monter…

15. LE BAS DU DOS

Le bas des reins et la naissance des fesses sont une zone érotique assez excitante. Visuellement pour vous, déjà. Alors n’hésitez pas à y déposer des baisers ou à le mordiller doucement. Il devrait avoir envie de se retourner (très) rapidement.

J’entends souvent des femmes, amoureuses d’un homme marié (ou d’un homme déjà engagé dans une autre relation plus ancienne), se demander (surtout si elles se sentent aimées de cet homme) :

« Mais pourquoi, puisqu’il me dit qu’il m’aime, pourquoi ne quitte-t-il par l’autre ? Pourquoi ne met-il pas fin à cette relation, alors qu’il m’assure qu’il ne se passe plus rien entre lui et elle ? Pourquoi ne prend-il pas la décision de venir vivre à plein temps avec moi, de s’engager et ainsi de se définir plus clairement, définitivement avec moi ».

Je connais bien sûr des hommes engagés dans une relation tierce, aimants et se sentant aimés par une femme mariée qui pensent et voudraient eux aussi exprimer quelque chose de semblable, mais ils sont plus rares.

Peut-être faut-il se rappeler deux données essentielles qui semblent être oubliées par les deux protagonistes d’une relation tierce. Ce ne sont pas les mêmes enjeux affectifs qui caractérisent une relation principale et une relation tierce (j’appelle relation tierce une relation de rencontre, vécue en parallèle avec une relation principale inscrite dans la durée).

Une relation principale, même quand subsistent des sentiments forts, est surtout nourrie prioritairement par de l’attachement et un vécu commun, une relation tierce s’alimente essentiellement avec des sentiments, du plaisir et de l’espérance.

Un tout nouveau sentiment d’amour n’a pas de passé. Il surgit à un moment de l’histoire d’un être et se survit à lui-même en étant alimenté par le présent, vivifié par ce qui se passe dans l’instant de la rencontre et quelques fois par des projections sur l’avenir immédiat.

Un attachement a un double passé : celui lié à la personne (dans le cas d’un homme marié, à sa femme), et celui lié à sa propre histoire autour des personnages significatifs de son enfance. Ainsi, la plupart des femmes et des hommes qui vivent des relations tierces semblent ignorer que sentiment et attachement ne pèsent pas le même poids, sur le plateau des décisions à prendre.

Pour la plupart des hommes mariés, le conflit entre sentiments (vers la personne tierce) et attachement (vers la personne principale) apparaît comme insoluble, aussi refusent-ils le plus souvent de s’y confronter. Et ainsi vont-ils rester, parfois durant des années, à l’intérieur de ce conflit. D’un côté, ils sont capables d’assurer à la relation tierce avec sincérité « Je t’aime », « J’ai envie de vivre avec toi », « Tu es importante pour moi », … et de l’autre côté, ils sont susceptibles de témoigner, avec autant de sincérité silencieuse à la relation principale : « Je ne peux pas te faire souffrir, je ne peux pas te faire ça : te quitter. Je suis attaché à toi, pas seulement par de la culpabilité, mais par de multiples liens, ramifications, souvenirs, expériences de vie, épreuves, gratitudes et reconnaissances qui me lient si fortement que je ne peux envisager de rompre sans souffrir, sans avoir le sentiment que c’est moi que je trahis… ».

Peut-être aussi l’un ou l’autre de ces hommes mariés pourrait-il dire avec plus de lucidité : « Je suis attaché à l’image que j’ai de moi-même ». « Je ne me vois pas quittant la femme avec qui j’ai partagé vingt années de ma vie, la mère de mes enfants, celle qui m’a soutenue dans mes études ou mes expériences professionnelles, celle que j’ai fait avorter tout au début de notre relation, avec qui j’ai perdu un bébé, qui m’a soigné, que j’ai accompagné dans tellement d’épreuves… ». Cet attachement à l’image de soi-même constitue souvent un lien invisible, si fort, que l’homme va rester avec sa partenaire principale, sans pouvoir se résoudre à la quitter, tout en voulant garder la relation tierce.

EN QUÊTE D’ACCESSOIRES POUR VOS ÉBATS ?

Livres, accessoires coquins, sextoys, huiles de massages, jouets à partager… Voici un petit shopping pour faire grimper la température sous les couvertures et rendre votre partenaire totalement fou de vous !

ACHETEZ CE PRODUIT

A LIRE AUSSI

VOIR SUR LE WEB

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.