VivreTransFéminine

À toutes les personnes transgenre : Il faut vivre ses rêves et non rêver sa vie


Nous oublions que l’on n’a qu’une suele vie et qu’il ne s’agit pas de vivre le mieux possible en souffrant le moins possible, mais de lutter pour la vie que nous avons toujours rêvé d’avoir.

Il s’agit de faire de notre vie un chemin où l’on est le plus honnête possible avec soi-même, de choisir et pas seulement d’exclure.

Nous allons voir dans quelle situation vous êtes et comment vous pouvez changer si c’est réellement ce que vous voulez.

Nous connaissons tous cette situation d’incertitude dans laquelle nous nous trouvons, mais il faut neutraliser l’effet que cette incertitude a sur nous au moment de prendre des décisions et d’affronter la vie.

“Je ne crois pas au hasard ni au besoin. Ma volonté, c’est le destin”

La transidentité est une notion de plus en plus fréquemment évoquée dans nos sociétés. Grâce à la libération de la parole, au débat public et à l’exposition médiatique, certaines personnes ont engagé un premier pas vers le changement de genre. Davantage en accord avec eux-mêmes et leur corps, les transgenres s’épanouissent ; mais ils sont hélas encore victimes de discriminations et d’agression

Deux questions qui nécessitent deux réponses sincères

  • Que pouvez-vous faire de vraiment utile dans votre vie, et qui vous passionne ?
  • Quel genre de personnes voulez-vous à vos côtés, peu importe le domaine (sentimental, professionnel, amical, etc.) ?
  • A LIRE AUSSI  http://bellelily.yoursite.com

Ces questions paraissent très simples pour prendre conscience et trouver la vérité. Immédiatement, des pensées telles que “je ne peux pas”, “je ne dois pas”, “j’ai des responsabilités” vous viendront à l’esprit.

À l’heure où les agressions transphobes se multiplient en France, Céline Audebeau veut participer à leur donner davantage de visibilité. Elle a couché sur papier son histoire qui a commencé, il y a 55 ans, en étant Christophe. Pour certaines c’est la pire des insultes, pour Céline Audebeau c’est l’ambition d’une vie : être « transparente ». Que personne ne fasse attention à elle. Cette femme de 55 ans affiche pourtant une belle prestance, de celle qui attire les regards : grande, de beaux yeux bleus qu’elle sublime d’un maquillage charbonneux, une bouche rouge baiser, un foulard qui discipline ses longs cheveux et lui donne un petit air de bohémienne. Une certaine vision de la féminité. Si notre rencontre avait eu lieu il y a deux ans, ce n’est pas cette quinqua élégante que j’aurais eue face à moi mais un homme prénommé Christophe. Plus précisément, j’aurais eu face à moi une « femme prisonnière dans un corps d’homme », reprend celle qui vit depuis 13 ans à Hanoï, au Viêt Nam, et présidente directrice générale d’une usine de gilets de sauvetage et de matériel de plongée où travaillent 420 salariés. Céline est une femme transgenre et c’est depuis son pays d’adoption qu’elle assiste à la multiplication des agressions transphobes en France. Comme celle à l’encontre de Julia, autre femme transgenre, insultée et frappée le 31 mars place de la République à Paris. La vidéo de son agression, diffusée sur les réseaux sociaux, avait provoqué une vague d’indignation que Céline partage.

Vous ne vous rendez pas compte que le fait de chercher la réponse la plus sincère va vous placer au point de départ de la vie que vous voulez réellement vivre à partir de maintenant.

Pour chaque excuse que vous donnez en répondant à ces questions, vous revenez vers votre vie actuelle dans laquelle vous ne vous sentez pas bien.

Nous nous trouvons donc face à un dilemme : continuer de vivre notre vie actuelle ou prendre le risque de perdre des choses pour aller mieux, tout en sachant que nous pouvons tout perdre ?

Un article ne suffira pas à résoudre un dilemme de manière aussi simple et prétentieuse. Toutefois, nous allons exposer les deux façons de vivre que nous avons indiquées, avec le positif et le négatif. Votre tête et votre cœur vous donneront la réponse!

«La douleur profonde de ne pas vivre sa vie»

Sa transition, pour elle, passait forcément par les interventions chirurgicales. « Je ne pouvais pas imaginer paraître femme et garder mon sexe masculin. Certaines transgenres ne font pas ce choix et je le respecte complètement mais moi, j’en aurais été incapable. Rien que pour ça, je n’aurais pas pu faire ma transition en France », poursuit la PDG. La loi impose en effet de vivre dans son nouveau genre au moins un an avant de procéder à la chirurgie de réassignation sexuelle. Mais la loi thaïlandaise aussi…

Rêver sa vie

Quand on rêve sa vie, on suppose qu’il est difficile de changer la situation.

Nous sommes peut-être enveloppés dans des circonstances invraisemblables depuis des années et nous essayons d’en venir à bout et de continuer du mieux que nous pouvons, car nous n’avons pas trouvé mieux.

Une personne mature va affronter toute cette situation avec douleur, mais aussi avec l’envie de construire une meilleure vie.

Nous nous rendons compte que beaucoup de personnes abandonnent face à une situation urgente.

Elles préfèrent choisir un chemin plus sûr et plus simple, ce qui ne veut pas dire qu’il ne sera pas fait de moments heureux, car certaines personnes l’acceptent bien. En revanche, d’autres sont frustrées une fois arrivées à une phase du chemin “choisi”.

Si vous avez récemment appris que l’un de vos amis est transgenre et il se peut que vous ayez des difficultés à comprendre cette question. Dans ce cas, vous risquerez de lui dire des paroles déplacées. Pour éviter les situations embarrassantes, vous devrez respecter son identité de genre, et employer les mêmes termes et les mêmes pronoms dont il se sert pour se décrire. D’un autre côté, efforcez-vous de le traiter avec la courtoisie et le respect que vous réservez à vos amis en général. Vous devrez notamment vous abstenir de poser des questions excessivement personnelles. Et surtout, n’oubliez pas de vous excuser si vous commettez une erreur.

La pandémie de coronavirus représente une menace majeure pour les systèmes de santé, les économies et les personnes les plus vulnérables des pays.

Mais les défenseurs de la communauté transgenre affirment que la Hongrie a choisi ce moment pour adopter une loi qui nuit aux personnes transgenres, l’un de ses groupes les plus marginalisés.

Si vous rêvez votre vie : 

  • Vous aurez plus de sécurité, car travailler pour aller de l’avant ne vous dérangera pas
  • Vous aurez une stabilité, car les personnes qui marchent à vos côtés ont accepté que les reproches ne doivent pas apparaître.
  • Vous avez la conscience tranquille, car vous avez fait ce que vous pouviez dans les pires circonstances
  • Vous ne pourrez pas prendre le chemin que vous avez voulu mais vous avez rendu ce chemin aussi agréable que possible, et c’est un luxe incontestable.

A LIRE AUSSI

A VOIR SUR FAUNES ET FEMMES MAGAZINE

A LIRE AUSSI

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.